Retour à l'index



Dalida




BIOGRAPHIE




Yolanda Gigliotti dite Dalida, née le 17 janvier 1933 au Caire en Égypte et décédée dans la nuit du 2 mai au 3 mai 1987 à Paris, inhumée au cimetière de Montmartre (division 18), était une chanteuse et une actrice d'origine italienne, plus tard naturalisée française, d'expression française mais aussi italienne et arabe. Son père était premier violon à l’Opéra du Caire. Elle est la seule fille issue d'une famille de trois enfants.

Iolanda (francisé en Yolanda) naît le 17 janvier 1933 à Choubrah (faubourg aux portes du Caire), en Égypte, de parents calabrais originaires de Serrastretta, dans la province de Catanzaro.
Après avoir remporté en Égypte quelques concours de beauté, dont le titre de « Miss Égypte 1954 », et tourné dans plusieurs films de série B, Dalida gagne Paris à l’âge de vingt-et-un ans dans l’espoir de faire carrière dans le cinéma. Elle prend rapidement conscience du fait que son maigre bagage ne pèse rien aux yeux des producteurs français, et s’oriente vers la chanson : elle débute à la Villa d'Este, dans un répertoire à l’exotisme latin.

Ses débuts dans la chanson
À la recherche de nouveaux talents pour son Music-Hall, Bruno Coquatrix remarque Dalida à la Villa d'Este et au Drap d'Or (restaurants-cabarets parisiens). Il lui suggère de participer à un concours pour amateurs : « Les numéros 1 de demain », organisé à l’Olympia. Sont présents Bruno Coquatrix, directeur des lieux, Eddie Barclay, jeune producteur de disques (qui vient d'importer le disque microsillon des États-Unis en France), et Lucien Morisse, directeur des programmes d’Europe 1. Pour l'anecdote, sa carrière s'est jouée au 421. Lucien Morisse désirant assister au concours et Eddy Barclay voulant aller au cinéma. Lucien Morisse, subjugué par la beauté de Dalida, la convoque dans ses bureaux de la rue François 1 quelques jours plus tard, elle enregistre rapidement son premier 45 tours : Madona, une adaptation française d'un titre portugais d'Amália Rodrigues, Barco Negro. Devant ce succès mitigé et un deuxième disque, Le torrent, qui n'a guère été plus efficace, Lucien Morisse pense avoir déniché le titre qui sera la marque de fabrique de Dalida : Bambino, Guaglione en napolitain, qui était prévu pour la vedette en place, Gloria Lasso. Il bloque la chanson et la fait enregistrer en une nuit. Résultat des courses : une chanson vendue à 1/2 million de 45 tours, plus d'un an au hit-parade (d'après Infodisc, n° 1 pendant 39 semaines) et premier disque d'or. Lucien Morisse invente le matraquage, Bambino passe toutes les heures à l'antenne d'Europe 1. Sur sa lancée, Dalida partage, quelques semaines plus tard, la même scène de l’Olympia, en première partie du spectacle de Charles Aznavour, puis en vedette américaine de Gilbert Bécaud. Elle sera par ailleurs tête d'affiche à l'Olympia en 1961, 1964, 1967, 1971, 1974, 1977 et 1981.

Lucien Morisse, qui l’épousera ensuite (1961), prend sa carrière en main et en fait rapidement une immense vedette populaire, grâce à des succès comme Bambino, qui la lance en 1956, Come prima, Gondolier, Les Gitans,Histoire d'un amour,, Romantica, bientôt suivis par Les Enfants du Pirée, Ciao, ciao bambina, L’Arlequin de Tolède, Itsi bitsi, petit bikini, Garde-moi la dernière danse, Le jour le plus long, Amour excuse-moi (Amore scusami), La danse de Zorba,El Cordobès, Il Silenzio (Bonsoir mon amour), Les grilles de ma maison, À qui, Petit homme, Ciao amore ciao , Mama, Le temps des fleurs, Zoum Zoum Zoum, etc.

En 1969, Arnaud Desjardins lui fait découvrir la philosophie orientale. Elle hésite à arrêter sa carrière. Elle décide finalement de continuer à chanter mais change de répertoire et interprète Avec le temps de Léo Ferré et Je suis malade de Serge Lama, ainsi que des « perles » originales comme Il venait d'avoir 18 ans, Ta femme, Il pleut sur Bruxelles, Mourir sur scène, etc. Elle ne renoncera pas pour autant aux très grands succès populaires à l'instar de Darla dirladada, Parle plus bas, Paroles Paroles (en duo avec Alain Delon), Gigi l'Amoroso, J'attendrai, Besame mucho, Femme est la nuit, Salama ya salama, Génération 78, Le lambeth walk, Monday, Tuesday... Laissez-moi danser, Il faut danser reggae, etc.

Une vie privée ponctuée de drames
Pourtant, en dépit de cette fabuleuse réussite, la chanteuse n’est guère heureuse dans sa vie privée. D'abord, elle a été très marquée, adolescente, par la mort prématurée de son père au lendemain de la guerre, qu'il a passée dans un camp de prisonniers puisqu'il était italien dans un pays sous domination anglaise et que l'Italie fasciste était ennemie de la Grande-Bretagne. Ses relations avec son père étaient difficiles et elle s'en voulut plus tard de ne pas l'avoir mieux connu.

Puis, à l'âge adulte, se succéderont dans la vie de Dalida plusieurs épreuves, notamment après sa courte liaison avec l'acteur et peintre Jean Sobieski, père de Leelee Sobieski, au début des années 1960 - un des rares hommes de sa vie à ne pas avoir trouvé la mort dans des circonstances tragiques. En effet :
1967 : suicide de Luigi Tenco, le nouvel homme de sa vie, au cours du Festival de Sanremo. Très affectée par cette mort, Dalida commettra, quelques jours plus tard, une tentative de suicide.
1970 : suicide de Lucien Morisse, qui fut son manager durant 5 ans et son mari.
1983 : suicide de Richard Chanfray, dit comte de Saint-Germain, son compagnon pendant neuf ans.
Enceinte d'un étudiant romain, elle décidera d'avorter mais l'opération échoue et la condamne à n'avoir plus jamais d'enfant.
Cette période de crise correspond à un changement d’orientation dans sa carrière. Elle élargit son répertoire avec des chansons à texte (Avec le temps de Léo Ferré), obtient un succès mondial avec Gigi l’amoroso et Il venait d'avoir 18 ans, se convertit sans complexe et avec un succès inattendu au disco : le remake de J’attendrai, en 1976, remporte un grand succès. Elle tourne alors avec talent dans le film de Youssef Chahine, le Sixième Jour (1986) et joue même les meneuses de revue, façon Mistinguett, au Palais des sports (1980).
Quelque temps avant l'élection présidentielle de 1981, on lui prête une liaison avec François Mitterrand (cf. J. Pitchal, Dalida, tu m'appelais petite soeur…). Une simple rumeur, puisque leur relation n'a été que de l'amitié. Du reste, Orlando, son frère et producteur, l'a confirmé pendant une des émissions commémoratives de la chanteuse, dans le cadre du 20 anniversaire de sa disparition : "Qui a eu une relation avec Mitterrand entre Orlando et Dalida?" - Réponse d'Orlando : « Moi, bien sûr ! ». Cette amitié valut quand même au Président d'être surnommé par ses détracteurs « Mimi l'Amoroso ». Dalida est néanmoins l'une des artistes qui a apporté à Mitterrand son soutien inconditionnel pour l'investiture présidentielle. Soutien qui, toutefois, l'a desservie professionnellement et qui a provoqué, pendant quelques années, la division de son bien large public qu'elle ne réunira tout à fait qu'après sa mort, voire en l'élargissant aux nouvelles générations qui ne l'ont pas connue de son vivant.

D'ailleurs, cachant de plus en plus difficilement le désespoir qui l’habite sous le bonheur exprimé par ses chansons, elle finit par se suicider dans sa maison de la rue d'Orchampt dans le quartier de Montmartre, au cours de la nuit du 2 au 3 mai 1987 à la suite d'une surdose de barbituriques. Elle laissera un simple mot « la vie m'est insupportable, pardonnez-moi ». Elle sera inhumée au cimetière de Montmartre.
À l'occasion du 20 anniversaire de sa mort, en 2007, de nombreux hommages lui sont rendus par le biais de la télévision, la presse,la radio et la publication de multiples ouvrages.

Une star devenue mythe
Depuis sa disparition, elle est devenue une vraie référence pour la jeune génération de chanteuses. Elle ne cesse de fasciner toutes les catégories : le cinéma, les chansons (Charles Aznavour avec « De la seine à la scène ») et même la télévision avec un mini-feuilleton Dalida, en deux parties, diffusé en 2005 et réalisé par Joyce Buñuel, avec Sabrina Ferilli dans le rôle titre. Au théâtre, Joseph Agostini et Caroline Sourrisseau écrivent Dalida, à quoi bon vivre au mois de mai ?, une fantaisie onirique et surréaliste sur la chanteuse, jouée par Elsa Zadkine aux Ateliers Théâtre de Montmartre en 2005.

Une place porte aussi son nom à Paris, non loin de la rue d'Orchampt où elle résidait.
Les festivités sont nombreuses lors du 20 anniversaire de sa mort en . La mairie de la ville de Paris consacre, dans ses murs, une exposition d'images et de sons pour rappeler le souvenir de cette grande chanteuse, qui fut aussi une représentante de la capitale.
Dalida a vendu beaucoup de singles et d'albums à travers le monde, surtout en France, mais aussi en Italie, en Belgique, en Suisse, en Allemagne (4 titres classés), en Égypte, au Canada, au Moyen-Orient, au Japon, etc. Dans tous les cas, plus de 125 millions de disques à travers le monde (cf. Daniel Lesueur, L'argus Dalida, p. 27). Elle a été la première à recevoir un disque d'or pour Bambino (1956-1957), un disque de platine (1964) et un disque de diamant (1981), créé spécialement pour elle. Dalida a reçu deux fois l'Oscar Mondial du Succès du disque (en 1963 et en 1974), ainsi que le Prix de l'Académie du Disque français (1975 : Il venait d'avoir 18 ans). Ayant refusé, à deux reprises (1958 et 1978), un contrat exclusif avec les États-Unis, ce qui entrava fatalement sa carrière américaine, elle obtint toutefois une ovation mémorable au Carnegie Hall de New-York en décembre 1978 (cf. D. Lesueur, L'argus Dalida, p. 35 ; A. Gallimard - Orlando, Dalida mon amour, p. 111 ; C. Daccache - I. Salmon, Dalida, pp. 106-07; ainsi que la plupart des biographies concernant l'artiste franco-italo-égyptienne et mentionnées dans la Bibliographie de cet article). Avec Edith Piaf, Dalida est sans aucun doute la chanteuse populaire française qui a le plus marqué le .

Le fan Club Dalida, http://clubdalida.com, rassemble, aujourd’hui encore, des centaines de fans qui viennent des quatre coins du monde. Le magazine « Dalida Forever » avec un Cdrom, proposé en français, anglais et italien, est disponible tous les trois mois.
En 2007, Dalida possède une influence si importante qu'elle déchaîne les créations artistiques, premièrement un clip la faisant rivaliser avec la chanteuse américaine Madonna va jusqu'à poser la question du plagiat dans le spectacle, le journal "le Monde" le présente.
Viennent ensuite des projets pour le moins innovants : Reload-Process, qui propose une « renaissance virtuelle » de la chanteuse modélisée en trois dimensions ou encore "Dalida 2.0" ( http://dalida-v2.blogspot.com ), simulation de la suite de sa carrière au goût du jour avec des singles virtuels comme Il viaggio dei sogni ou Come il mare disponibles à l'écoute.
Aujourd'hui plus de 800 connexions par jours sur le site officiel http://www.Dalida.com, créé par Thierry Savona et Orlando (frère de la chanteuse). Ils travaillent ensemble pour la continuité de Dalida. Vingt-et-un ans après, Dalida est toujours aussi présente.



DISCOGRAPHIE





20 souvenirs

Le temps des fleurs - Bambino - Gondolier - Come prima -

Love in portofino - Cia cia bambina - T'aimer follement - Quelques larmes de pluie -

Manuella - Les gitans - Les enfants du Pirée - Romantica -

Itsi bitsi petit bikini - Garde moi la dernière danse - Le jour le plus long - La danse de Zorba -

Il silenzio - Le petit perroquet - Tzigane - La bambola -




A l'olympia

Guitare et tambourin - Tu m'étais destiné - Ce serait dommage -

Les gitans - Hustoire d'un amour - Je pars -

Hava naguila - Cia cia bambina -

Tout l'amour - Come prima -






Femme est la nuit (1977)

Femme est la nuit - Comme si tu revenais d'un long voyage - Il y a toujours une chanson -

Les clefs de l'amour - Captain sky - Amoureuse de la vie -

Tables séparées - Comme si tu étais là -

Voyages sans bagages - Et tous ces regards -







Gigi l'amoroso

Gigi l'amoroso - Il venait d'avoir 18 ans - Vado via (Je m'en vais) -

Le parrain (Parle plus bas) - Que reste't'il de nos amour - Mais il y a l'acordéon -

Anima mia - Je suis malade - Paroles paroles -

Ta femme - Julien - Avec le temps -






forever (1997)

Il venait d'avoir 18 ans - Paroles paroles - Rio do brasil -

Parle plus bas - Mourir sur scène - Fini, la comédie -

J'attendrai - Comme disait mistinguette - Laissez moi danser -

Besame mucho - Le lambeth walk - Gigi l'amoroso -

Salma ya salama - A ma manière - Bambino -

Gondolier - Ciao ciao bambina - Come prima -

Histoire d'un amour - Les enfants du Pirée -




Les années Barclay (1958 - 1970)

CD - 1
Madonna - Bambino - La plus belle du monde - Buenas noches mi amor -

Histoire d'un amour 1 - Gondolier - Le jour où la pluie viendra - Dans le bleu du ciel bleu -

Je pars - Les gitans - Come prima - Guitare et tambourin -

Ciao ciao Bambina - Love in portofino - J'ai rêvé - T'aimer follement -

Romantica - L'arlequin de Toledo - Les enfants du pirée -

Itsi bitsi petit bikini - O sole mio -

CD - 2
Garde moi la dernière danse - Nuits d'Espagne - Le petit Gonzales - Je l'attends -

Que sont devenues les fleurs - Le jour le plus long - Chaque instant de chaque jour - Amore Scusami -

La sainte Totoche - La danse de Zorba - Bonsoir mon amour - El Cordobes -

Parlez moi de lui - Petit homme - Mama -

Ciao amore ciao - Les grilles de ma maison - Je reviens te chercher -

A qui - Je m'endors dans tes bras - Le temps des fleurs -




Les années Orlando

CD - 1
Il venait d'avoir 18 ans - Parle plus bas - Pour te dire je t'aime - Les hommes de ma vie -

La mamma - Il pleut sur Bruxelles - Avec le temps - Mourir sur scène -

Fini, la comédir - L"amour et moi - Pour ne pas vivre seul - Quand on n'a que l'amour -

Pour en arrivé là - Lucas - A ma manière -

Je suis malade - Voilà pourquoi je chante -

CD - 2
Je suis toutes les femmes - Comme disait Mistinguet - J'attendrai -

Paroles paroles - Le lambeth walk - Laissez-moi danser -

Salma ya salama - Rio do brasil - Besame mucho -

Kalimba de luna - Il faut danser Reggae - Soleil -

Le petit bonheur - Darla dirladada - Gigi l'amorose - Gigi in paradisco -






40 succès en or (1956 - 2001)

Histoire d'un amour - Bambino - Ciao ciao bambina - Gondolier -

Les gitans - Come prima - Romantica - Love in portofino -

Les enfants du Pirée - La danse de Zorba - Des millions de larmes - Garde moi la dernière danse -

Le jour le plus long - Chaque instant de chaque jour - Que sont devenues les fleurs - Nuits d'Espagne

Le temps des fleurs - Eux - Bonsoir mon amour - Itsi bitsi petit bikini -

Ciao amore ciao - Les grilles de ma maison - Salma ya salama - Parle plus bas -

Comme disait mistinguette - Le lambeth walk - Fini, la comédie - Il pleut sur Bruxelles -

Il venait d'avoir dix-huit ans - La mamma - Il faut danser reggae - Kalimba de luna -

Laissez moi danser - J'attendrai - besame mucho - Rio do brasil -

Mourir sur scène - Paroles paroles - Darla dirlada - Gigi l'amoroso -




Chante les grands auteurs (2002)

La mer - La vie en rose - Amoureuse de la vie - Le temps des fleurs -

La mamma - Une vie - Avec le temps - Une femme à quarante ans -

Marjolaine - Quand on n'a que l'amour - Que sont devenues les fleurs - Mon frère le soleil -

Je suis malade - La fille aux pieds nus - Chanter les voix - Le petit bonheur -

Je préfère naturellement - Pour qui pour quoi - Deux colombes - Mon coeur va -




Révolution 5iem du nom (remix 2002)

Laissez moi danser - Le temps des fleurs - Americana -

Ci sono fiori - Petit homme - Remember... c'était loin -

Ciao amore ciao - J'attendrai - Dans la ville endormie -

Les couleurs de l'amour - Besame mucho - Rio do brasil -

Pour en arriver là - Dali'n love -




Le visage de l'amour

Pour te dire je t'aime - C'etait mon ami - Les hommes de ma vie -

Semplicemente cosi - Parce que je ne t'aime plus - Kalimba de luna -

Salut salaud - Lucas - La danse de Zorba -

Le visage de l'amour - Le venitien de Levallois - Mama caraibo -

Le temps d'aimer - Reviens moi - Akhsan nass -




Les grands succès (2006)

CD - 1
Mama - Quelli Erano Giorni - Oh lady Mary - 18 anni -

Ciao come stai - Non e piu la mia canzone - Bang bang - Mediterraneo -

L'ultimo valzer - Ciao amore ciao - Vedrai vedrai - La mia vita È una giostra -

Aranjuez la tua voce - Danza - La colpa È tua - Cominciamo ad amarci -

Vai, tu sei libero - O sole mio - Gli Zingari - Dan dan dan - Darla dirladada -

CD - 2
Je suis toutes les femmes - J'attendrai - Paroles paroles - Fini, la Comédie -

Mourir sur scène - Besame muscho - Avec les temps - La mamma -

Je suis malade - Salma ya salama - Laissez-moi danser - Bambino -

Gondolier - Romantica - Les enfants du Pirée -

Parlez-moi de lui - Je me sens vivre - Itsi bitsi petit bikini - Gigi l'amoroso -




50 belles chansons (2009)

CD - 1
Bambino - Gondolier - Histoire d'un amour - Come prima - Garde-moi la dernière danse -

Nuits d'Espagne - Ciao ciao bambina - Les enfants du pirée - Romantica - Itsi bitsi petit bikini -

Les grilles de ma maison - Parlez-moi de lui - Le temps des fleurs - Eux - La danse de zorba -

C'est irréparable - Je préfère naturellement - Je m'endort dans tes bras - Ballade à temps perdu -

CD - 2
Mourir sur scéne - Amoureuse de la vie - Que reste't'il de nos amour - Il venait d'avoir dix-huit ans -

Quand on n'a que l'amour - Lucas - Avec le temps - La mamma -

Que sont devenues les fleurs - Pour ne pas vivre seul - Je suis malade - Ciao amore ciao -

A ma manière - Comme tu étais là - Pour en arriver là - Bravo - Voila pourquoi je chante -

CD - 3
Besame mucho - Paroles paroles - Fini, la comédie - Le lambeth walk -

L'amour et moi - J'attendrai - Comme disait mistinguette - Parle plus bas -

Salma ya salama - Laissez moi danser - Une femme à quarante ans -

Rio do brasil - Je suis toutes les femmes - Gigi l'amoroso -




Les grandes chansons

J'attendrai - Paroles paroles - Il venait d'avoir 18 ans -

Rendez-vous chaque soir - Je suis malade - Gigi l'amoroso -

Besame mucho - Comme disait mistinguette - Les hommes de ma vie -

Parle plus bas - Pour en arriver là - Mourir sur scène -

La mer - Avec le temps - Ils ont changé ma chanson -




Les tubes disco de Kalimba de luna (12 juillet 2010)

Kalimba De Luna (Balearic Mix 2010) - Kalimba De Luna (Summer Mix 2010) - Americana (Album) -

La Feria - Amor Amor (Remix 1996) - Petit Homme (Album) -

Femme Est La Nuit (Album) - Salma Ya Salama Sueno Flamenco - Là-Bas Dans Le Noir (Album) -

L'Amour Qui Grandit (Album) - J'Attendrai (Album) - Besame Mucho (Album) -

Rio Do Brasil (Album) - Laissez-Moi Danser (Album) - Gigi In Paradisco (Album) - Kalimba De Luna (Balearic Mix 2010) -






The best of Dalida

Volume - 1
Génération 78 - Avec le temps - Parle plus bas - Ils ont changé ma chanson -

Paroles paroles avec Alain Delon - Une vie - Il venait d'avoir 18 ans - J'attendrai -

Le lambeth walk - Salma ya salama - Fini la comédie - Il pleut sur Bruxelles -

Il faut danser reggae - Monday tueseday - Rio do brasil -

Comme disait mistinguette - Mourir sur scène - Gigi l'amoroso -

Volume - 2
Le sixième jour - Ti amo - Femme -

La mer - Confidence sur la fréquence - Helwa ya baladi -

besame mucho - Chanteurs des années 80 - La vie en rose -

Femme est la nuit - Les choses de l'amour - Darla dirladada - Gigi in paradisco -






The best of Dalida in Italien

Vedrai vedrai - Darla dirladada - Mamy Blue -

Col tempo - 18 anni - Per non vivere soli -

Non andare via - Tornerai - Mediterraneo -

Non È più la mia canzone - Gigi l'amorose -






Volume 1 Bambino (1956 - 57)

Madona - Guitare flamenco - Flamenco bleu - Mon coeur va -

Violetera - Fado - Gitane - Torrent -

Bambino - Aime moi - Eh ben - Por favor -

Miguel - Ay! mourir pour toi - La plus belle du monde - Le petit chemin de pierres -

Le ranch de Maria - Tu peux tout faire de moi - Quand on n'a que l'amour -

Tu n'as pas très bon caractère - Lazzarelle - Buenas noches mi amor - Scusami -




Volume 2 Come Prima (1957 - 58)

Oh! la la - Pour garder - Tesoro mio - Calypso italiano -

Histoire d'un amour - Gondolier - Le jour où la pluie viendra - J'écoute chanter la brise -

Pardon - Dieu seul - Les yeux de mon amour - Dans le bleu du ciel bleu -

La montagne - Je pars - Timide sérénade - Inconnu mon amour -

L'amour chante - Mélodie perdue - Les gitans - Marchand de fruits -

Rendez-vous au Lavandou - Aïe mon coeur - Adieu monsieur mmon amour -

Maintenant - Héléna - Come prima -




volume - 3 Ciao ciao Bambino (1958 - 59)

Tu m'étais destinée - Du moment qu'on s'aime - Si je pouvais revivre un jour de ma vie -

Guitare et tambourin - Amstramgram - Hava naguila - Des millions de larmes -

Tout l'amour - Ciao ciao bambino - Ce serait domage - La fille aux pieds nus -

Love in protofino - La chanson d'Orphée - Je te tendrai les bras - Mes frères -

Marina - C'est ça l'amore - Marie Marie - Ne joue pas -

Adonis - J'ai rêvé - Luna Caprese -

Mélodie pour un amour - Mon amour oublié - Elle, lui et l'autre -




Volume 4 Les enfants du Pirée (1960)

T'aimer follement - Va petite étoile - Dans les rues de Bahia - Romantica -

De Grenade à Seville - Le petit clair de lune - L'arlequin de Tolede - Comme au premier jour -

S'endormir comme d'habitude - Vieni vieni si - Les enfants du Pirée - C'est un jour à Naples -

Pilou pilou he - Le bonheur - Itsi bitsi petit bikini - O sole mio -

Bras dessus bras dessous - Ni chaud ni froid - Douce nuit sainte nuit - Noël blanc -

Petit papa Noël - Vive le vent - Garde moi la dernière danse -

La joie d'aimer - Ciao ciao mon amour - Les marrons chauds -




Volume 5 Le petit Gonzales (1961 - 62)

Dix mille bulles bleues - Pepe - Vingt quatre mille baisers - Je me sens vivre -

Quand tu dors près de moi - Parlez-moi d'amour - Nuits d'Espagne - Reste encore avec moi -

Protégez-moi Seigneur - Tu peux le prendre - Avec une poignée de terre - Comme une symphonie -

Loin de moi - Plus loin que la terre - Tu ne sais pas - Cordoba -

Si tu me téléphones - Achète-moi un juke box - T'aimerai toujours - La leçon de twist -

Le ciel bleu - Le petit Gonzales - A ma chance - Je ne peux pas me passer de toi -

Toi tu me plais - Je l'attends - Petit éléphant twist - Que sont denenues les fleurs -




Volume 6 Le jour le plus long (1962 - 64)

Le jour le plus long - Toutes les nuits - Mi Carinito - Tu croiras -

La partie de football - Cha cha cha - Bientôt - Chez moi -

Loop de loop - Quand revient l'été - Le jour du retour - Eux -

Que la vie était jolie - Sois heureux - Ah quelle merveille - Ce coin de terre -

Et là elle a dit non - Ding ding - Papa acheté moi un mari - Ils sont partis -

Tant d'amour du printemps - Je ne sais plus - Ne t'en fais pas pour ça - Ne lis pas cette lettre -

Je t'aime - Chaque instant de chaque jour - A chacun sa chance - Amore scusami -




Volume 7 La danse de Zorba (1964 - 65)

Je n'ai jamais pu t'oublier - La valse des vacances - Allo... tu m'entenss - Le printemps sur la colline -

La sainte totoche - Viva la pappa - Hene ma tov - La danse de Zorba -

Tu n'as pas mérité - Tout se termine - Les nuits sans toi - Bonsoir mon amour -

Scandale dans la famille - Flamenco - Je ne dirai ni oui ni non - Tu me valses -

Son chapeau - La vie en rose - Toi pardonne moi -

Soleil et la montagne - C'est irréparable - Un enfant -




Volume 8 Ciao amore ciao (1966 - 67)

El cordobes - Et... et - Je crois mon coeur - Je t'appelle encore -

Baisse un peu la radio - Modesty blaise - Parlez moi de lui - Petit homme -

Tendre amour - Je préfère naturellement - Dams ma chambre - Mama -

Ne reviens pas mon amour - Ciao amore ciao - Mon coeur est fou - Les grilles de ma maison -

Les gens sont fous - Pauvre coeur - La chanson de Yohann - A qui -

Loin dans le temps - La banda - Je reviens te chercher - J'ai décidé de vivre -




Volume 9 Le temps des fleurs (1967 - 69)

Entrez sans frapper - Toi mon amour - Si j'avais de millions - Tout le monde a sa chanson d'amour -

Tzigane - Tout le monde sait - Pars - Dans la ville endormie -

La petite maison bleue - La bambola - Le temps des fleurs - Je m'endors dans tes bras -

Le septième jour - Le petit perroquet - Je me repose - Quelques larmes de pluie -

Manuella - Tire l'aiguille - L'anniversaire - Seche vite tes larmes -

Zoum zoum zoum - Dis-moi des mots - Les violons de mon pays - Le vent n'a pas de mémoire -




Volume 10 L'an 2005 (1969 - 70)

Le sable de l'amour - Et pourtant j'ai froid - L'an 2005 - Les anges noirs -

Ma mère me disait - Deux colombes - Les couleurs de l'amour - Ballade à temps perdu -

Le clan des siciliens - Concerto pour une voix - Avant de te connaître - Hey love -

Histoire d'aimer - Le bonheur vient de me dire bonjour - Sa grande passion - J'ai ta main -

Je te perds - Va plus loin que le temps - Ton âme -






Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault






Retour à l'index


/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\