Retour à l'index



Julos Beaucarne




BIOGRAPHIE




Le chevalier Julos Beaucarne, né le 27 juin 1936 aux Écaussinnes (Province de Hainaut) est un artiste (conteur, poète, comédien, écrivain, chanteur, sculpteur) belge, chantant en français et en wallon. Il vit à Tourinnes-la-Grosse, en Brabant wallon, Belgique.

En 1964, il enregistre son premier 45T, et son premier 33T Julos chante Julos sort en 1967. Il produit depuis environ un album tous les un à deux ans. Citons L'enfant qui veut vider la mer (1968), Julos chante pour vous (1969), Chandeleur 75 (1975), Les communiqués colombophiles (1976), Julos au Théâtre de la ville (1977), La p'tite gayole (1981), Chansons d'amour (2002), double album d'un concert donné avec Barbara d'Alcantara à la ferme de Wahenge, site des pagodes post-industrielles, près du village où il réside, et deux CD où il chante les poèmes qu'il a mis en musique. Le dernier CD est Le jaseur Boréal (2006). Ces albums se présentent comme des montages de chansons, de poèmes récités, de monologues humoristiques, de « prises de sons et d'extraits de voix »... Chaque album est ainsi une ambiance, plus qu'un concept, qui traduit de multiples façons un état d'âme particulier où se mêlent la révolte (lettre à Kissinger, Bosnie-Herzégovine), la tendresse (Y Vaut Meyeu S'bêtchi), l'humour (Pompes funèbres) et le quotidien, comme la voix de son voisin Ferdinand dans les « communiqués colombophiles ». Contrairement à d'autres chanteurs dits « à textes », la musique n'est pas dépréciée : deux albums instrumentaux sont même parus de ses mélodies (L'univers musical). Il refuse le vedettariat, a sa propre maison d'édition de disques et de livres (les Éditions Louise-Hélène France), échappant ainsi aux obligations des majors de la publication.

Il continue d'habiter dans son village de Tourinnes-la-Grosse en Wallonie et intervient lui-même tout simplement sur le forum de son site internet. Michel Nesme (viticulteur en Beaujolais) a par ailleurs utilisé le nom de son chanteur/poète favori pour nommer son domaine (Domaine de la Beaucarne). C'est à la suite du meurtre de sa compagne Loulou (Louise-Hélène France) par un déséquilibré, à la Chandeleur 1975, que son style devient encore plus profondément humaniste. Il écrit cette nuit-là une lettre ouverte qui reste l'exemple poignant d'une analyse de la culpabilité de la société qui arme les mains des assassins, assorti d'un appel à « reboiser l'âme humaine » par « l'amour, l'amitié et la persuasion ». Nombre de ses chansons et de ses textes se rapportent à cette « séparance », comme il dit. Après ce drame, il voyagera, en particulier au Québec et renforcera ses liens avec les chanteurs francophones de la culture du Kébek, selon la graphie du poète Raoul Duguay. Ami de Claude Nougaro, il appartient à une génération d'artistes qui ont donné à la chanson francophone ses plus beaux textes. À la mort du roi Baudouin, il a été choisi comme symbole du peuple belge pour chanter un hommage au roi défunt.

Cet artiste qui a proposé un hymne national wallon aux paroles simples et pacifiques a par ailleurs été anobli en juillet 2002 par le Roi Albert II et peut porter le titre de Chevalier. Il a aussi signé le Manifeste pour la culture wallonne en 1983.

Il excelle à mettre en chanson des poèmes, d'auteurs belges (en particulier Max Elskamp) ou non-belges, ce qui a donné naissance aux chansons Je ne songeais pas à Rose (de Victor Hugo), Je fais souvent ce rêve étrange (de Verlaine)... Pour le reste, Julos est depuis le début un infatigable apôtre de l'écologie, de l'amour entre les hommes, un vélorutionnaire d'avant-garde. New-age, diront certains, mystique pour d'autres, Julos Beaucarne échappe aux modes (« maladies mentales entretenues par le commerce »), vivant délibérément selon ses mots dans un âge post-industriel, où le monde sera « neuf ou veuf ». On lui doit, sous une allure de facétie terriblement sérieuse, la création de deux « mouvements » sans cartes ni membres répertoriés : le Front de Libération de l'Oreille, et le Front de Libération des Arbres Fruitiers, dont les initiales Flo Flaf (puis simplement FLO) sont devenues le titre d'un organe de liaison où il laisse aller sa plume, et publie certains textes d'amis poètes reconnus ou inconnus du grand public. Dernièrement Julos s'est essayé à la sculpture avec des objets de récupération et détournés de leurs usages premiers. Il a ainsi créé dans un champ, à la ferme de Wahenge en Belgique, un ensemble de 36 pagodes post-industrielles à partir de tourets de chantiers récupérés et empilés par ordre de taille décroissante.

Comédien, il a joué le « père Jacques » dans le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir. Julos est dans la vie comme dans ses chansons, simple, authentique, fidèle à son humanisme. En perpétuelle recherche d’un monde meilleur, il n’hésite pas à s’engager et à soutenir les causes qui lui paraissent justes et émancipatrices des hommes et des femmes du « village global ». Il se définit lui-même comme étant un homme dont « le terroir, c'est les galaxies ».

En 2006, Julos a fêté ses « 20 ans depuis 50 ans » : Julos 70 est un évènementiel très couvert médiatiquement en Belgique (télés, radios, journaux). L'occasion pour l'artiste de présenter un nouveau spectacle et de sortir un CD de ses nouvelles chansons, un nouveau livre (l'intégrale des textes de ses chansons), un DVD d'un de ses spectacles, un nouveau site internet, des expos, des conférences... Il procède à cette occasion à une tarification unique de tout ce qu'il produit, 10 € pour un CD ou pour une entrée à un concert, l'idée étant de rester accessible au plus grand nombre de ses admirateurs.



DISCOGRAPHIE





20ans depuis 40 ans

J'aimerais tant te parler tendre - Bécanes, bicyclettes et vélos - Lettre à des amis perdus - Ton christ est juif -

N'est-ce pas - Gaston - Les taiseux - Les choses que j'ai à dire -

Antoinette et moi - La Sologne - L'idole du vol - Je voudrais te présenter mon corps -

Mes mains ô mes mains - On s'éclipse - Je ne pourrai être présente - Il pleut -

Vous y dansiez petite fille - 20 ans depuis quarante ans - Sur le bord du monde -

Ah comme la neige a neigé - La rose qui refusait de sentir mauvais -




L'intégrale Vol.-1 (1967 - 1987)

CD - 1
Le serrurier magique - Ses yeux - Après chacune des chansons - Christophe Colomb -

Conflit confiture - La rose avec l'épine - Chanson de quête - L'héliante et la maurelle(musical) -

Nous sommes tels que vous nous fûtes - Quand nous aurons joué nos derniers personnages - Le printemps - Ce fléau natif de Tournai -

Que reste-t-il - Si je partais pour oublier - Et j'ai construit une petite maison - L'hélianthe et la maurelle -

Le sort d'ici-bas - Madame Flandre - L'hiver - Au petit sablon -

Les oiseaux ne volent plus - Marco la belle - L'heure - C'est une peinture ancienne -

Et maintenant c'est la dernière - Le petit royaume (musical) - Le petit royaume - Le cheval de corbillard -

Y'a plus d'histoires d'amour - Souvenir vague ou les perenthèses - Ma soeur la pluie - Les bourgeois -

Toute dame et damoiselle - Caroline - Tout doux -

CD - 2
Je ne songeais pas à Rose - Je chante pour vous - Quand construirez-vous - Le chanteur mécanique -

Une jupe courte - Le temps a fui - Gertrude - Les verbes et les mots -

Lise Elyse - La sierra - Les yeux du rêve - La pluie picote les étangs -

Sylvie - Les lettres que tu m'écrivais - J'ai triste d'une ville en bois - Ils supprimeront les fusils à répétition -

La mer est si douce que ça - Et c'est lui comme un matelot(musical) - La mer - Et c'est lui comme un matelot -

La tâtonneuse - Le sort d'ici bas (musical) - L'expérience du corps - Le misanthrope -

A Bénares - Sympathies errantes - Le meeting - Le vent -

Les petits bergers - Si nous allions promener - Si je partais pour oublier - Il y eut un temps -

La Provence - La fête - Le voyageur - La fête (musical) -




L'intégrale Vol.-2 (1967 - 1987)

CD - 1
Je rêve d'un concert - C'est le premier jour (musical) - Les primevères - Le Christ - L'ogre -

Je me souviens - A vous mes beaux messieurs - Une zone de haute pression - Le petit bout du petit ongle rose - Les lointains si bleus -

Sans bruit - Amaryllis - Petites fermes campagnardes - Miss univers - Le jardinier -

Ça commence il était une fois - Car à l'instant même du desastrre - Les souvenirs se sont fait rares - Parfois on ne sait plus rien -

Steinkergue ou berceuse pour toi (musical) - Voici des fruite des fleurs - C'est le premier jour - Voix de Louise Hélène France - Le déboire -

Y'a des centaines de silences - Lettre à Kissinger - Rien ne remplacera - Tel un moineau - Je fis un feu -

Les hommes et les femmes - Chanson pour Loulou - De mémoire de rose -

Nous sommes les oiseaux d'une ile nouvelle - Tout doux (musical) - Lettre ouverte à Julos Beaucarne -

CD - 2

Données non disponibles









Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault






Retour à l'index


/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\