Retour à l'index


Daniel Simard




Auteur, compositeur et interprète, Daniel a remporté la deuxième édition du concours Corrida.ca au printemps 2004. La photo de gauche a justement été prise lors de la remise des prix de cet événement.

Grâce aux différentes bourses qu'il a gagnées, il a produit un magnifique album intitulé Entre deux mondes et que j'écoute beaucoup ces temps-ci. On y retrouve de magnifiques chansons au style folk-rock, certaines qui font fortement penser au Paul Piché des beaux jours.

Notons la présence d'Yves Lambert sur la pièce Ferme ta boite, un superbe exemple de combinaison folk, pop, rock et même country.

Il s'agit déjà du troisième album de Daniel, lui qui roule sa bosse dans le métier depuis une vingtaine d'années, d'abord en duo au sein de Simard-Lemoyne puis en solo depuis le milieu des années 90. Au cours de cette période, il a gagné le grand prix du jury du Festival de la chanson des Coteaux, tout en représentant son patelin d'origine (Ste-Thérèse) au concours Francoville 2003. Il a aussi présenté son spectacle aux Francofolies de Montréal ainsi qu'à trois occasions à la Place des Arts en 2003-2004.

Pour revenir à son troisième album, Daniel s'est entouré de l'excellent guitariste, arrangeur et réalisateur Bob Champoux, de Nicolas Boulerice (accordéon et flûte), Olivier Demers (violon), Patrick Dugas (batterie et percussions), André Lahaie (basse et contrebasse), Philipe Turcotte (claviers), Massiel Yanira Fafard (choeurs) et quelques autres.

Je note une belle profondeur musicale, Daniel dépasse les frontières de son style, il ne se laisse pas enfermer, les violons, l'accordéon, la flûte et les claviers ajoutent à la richesse de chaque composition. Au début, il donne le ton par un petit échantillon de Rêveur (intro), juste assez pour accrocher l'auditeur et s'assurer de sa présence jusqu'à la pièce complète qui ne viendra qu'à la fin de l'album. Il se lance ensuite dans Pirate d'eau douce où l'entrée en matières se fait à l'accordéon pour se transformer dans un univers sonore et textuel qui fait un état des lieux de l'être humain moderne. Les titres se succèdent ensuite, parmi les plus forts, je retiens Convoitise, Entre deux mondes (la pièce titre), Ferme ta boite, Là! ça va faire, Heureux comme ça, Rock stop et Rêveur. En fait, chaque pièce de ce magnifique album mérite une ou plusieurs écoutes pour en saisir toute la richesse. Excellent !

Photo 1, Photo 2


Albums Année En Collection
Rue St-Denis 1998 Non
Drôle de sort 2002 Oui
Entre deux mondes 2004 Oui

Retour à l'index