Retour à l'index


Christian Sbrocca




Auteur, compositeur, interprète et joueur de hockey professionnel, né le 22 janvier 1974 à Rivière-des-Prairies, Christian navigue entre les deux carrières depuis l'adolescence. Issu d'un père Italien et d'une mère québécoise, la musique et le sport ont toujours eu un rôle prépondérant dans la famille Sbrocca. C'est à l'âge de 13 ans qu'il s'initie à la guitare, instrument qu'il trimballe ensuite avec lui lors des matchs de hockey auxquels il participe. Ses coéquipiers formant son premier public, il donne souvent des spectacles après les matchs, où se mélangent partisans et joueurs.

Doté d'une bourse pour aller étudier à l'Université Lowell au Massachussets, il continue de partager son temps entre ses deux passions. Sa carrière de hockeyeur devait éventuellement l'amener avec les Rafales de Québec et leur club école de Pensacola en Floride. Le poste de radio local l'invite régulièrement à aller chanter en ondes et va même jusqu'à organiser un concours intitulé The unplugged pilot contest où chaque but de Christian lui vaut une invitation automatique à la radio.

C'est lors d'un séjour avec l'équipe de hockey de Val di Fassa en Italie que Christian écrit les chansons qui devaient éventuellement l'amener à enregistrer un premier album en anglais vers 1997. Un premier extrait, Don't forget the grey tourne régulièrement en Floride et Christian aura l'occasion de performer sur les ondes des télévisions américaines, NBC et ABC, côtoyant au passage les Collective Soul et Run DMC.

Rentré à Montréal, il joue maintenant pour le Mission de St-Jean dans la ligue senior-pro. Le décès de son père en 2002 bouscule son univers et il décide de mener son rêve de chanter à terme. C'est donc ce tragique événement qui lui insuffle l'inspiration nécessaire à l'écriture des chansons de son premier album en français, CD qui est sorti au printemps 2004.

La voix est sûre, agréable, les musiques entraînantes avec toujours un petit quelque chose d'accrocheur, un arrangement qui fait mouche ou un beat qui groove. Les textes sont variés et parlent autant des déceptions amoureuses, de la route et des endroits qu'ils a visités que de ses états d'âme. A ce titre, la chanson Un monde sans mon père, écrite dans les mois qui ont suivi le triste événement, est particulièrement bien sentie et empreinte d'une grande sensibilité. Parmi mes chansons préférées, outre justement la précédente, je recommande Le balafré, Elle a sa façon, Le poème, California, Adam, Seul et Je suis resté planté là.

Une nouveau talent qui vaut le détour.

Site Web officiel

Site My SpaceMusic


Albums Année En Collection
??? (en anglais) 1997 Non
Le balafré 2004 Oui

Retour à l'index