Retour à l'index


Louise Portal




Née le 12 mai 1950, de son vrai nom Louise Lapointe, cette artiste polyvalente a touché à l'écriture, la chanson, la comédie, ainsi que le cinéma. Je l'ai découverte dans le téléroman La Petite Semaine en 1974, où elle jouait la fille d'Yvon Dufour et d'Olivette Thibeault.

La liste de ses réalisations en tant que comédienne est trop longue pour être reprise ici, mais vous pouvez maintenant visiter son site web officiel. Je ne suis pas peu fier d'y avoir participé, produisant certains des extraits audio qui y sont offerts, Vous pouvez trouver le lien au bas de cette section.

Si vous regardez bien la photo, vous verrez que c'est une photo dédicacée à mon attention de la part de Louise elle même...

Revenons à la musique, après une première expérience dans la troupe de Circociel (avec François Guy, Robert Leroux, Céline Lomez et autres), elle se lance dans la chanson solo en 1981, avec ses complices Walter Rossi et Jean-Pierre Bonin.

Les albums qu'elle nous offre sont bien rock et bien sentis, un style un peu théâtral. Ses talents de comédienne ressortent naturellement dans sa façon de rendre les textes. Parmi les chansons à noter, je retiens Barbara Balloune, - Le Beau Matou, - Léo de Milano et Equiliberté tirée de Circociel.

En plus de ses métiers de comédienne et de chanteuse, Louise a aussi des talents d'écrivaine, et on lui doit entre autres, Jeanne Janvier - " (en 1981), suivi de L'Enchantée. A l'automne 2002, elle ajoute un troisième volet avec son nouveau roman intitulé Cap-au-renard qui sera suivi en 2005 par Les lettres de mon père.

Devrais-je noter qu'elle est l'une des soeurs Lapointe, famille qui compte aussi Priscilla, Geneviève et Pauline (sa jumelle) ? Une famille d'artistes où le talent ne manque pas. Louise a pris le nom de scène "Portal" en l'honneur de son père, écrivain lui aussi sous le nom de plume Portal.

Louise donne aussi beaucoup de son temps et de ses énergies à la fondation "Au Jardin de Kamylle et Mélanie", pour donner un peu de bonheur aux enfants atteints d'un mal incurable.

Seize ans se sont écoulés entre les albums Portal (1989) et son tout dernier L'âme à la tendresse - (2005). La prémonition de son mari se concrétise finalement, alors qu'il lui avait dit un jour qu'elle reviendrait à la chanson. Il sait de quoi il parle parce que Louise avait régulièrement une chanson à la bouche et fredonnait presque tout le temps.

Un album cette fois tout en douceur où elle reprend des classiques de la chanson francophone qui l'ont marquée au fil de sa vie. Le livret contient justement des informations nous permettant de comprendre le lien de Louise avec chaque chanson. En fait, la sortie de l'album coïncide avec la parution du plus récent livre de Louise, intitulé Les mots de mon père. Elle y dévoile les lettres reçues de son père tout au long de sa carrière, ainsi que les réponses qu'elle lui ferait avec le recul des années et toutes les expériences vécues au fil des années.

Pour revenir à l'album, il s'inscrit dans la continuité poétique et nostalgique du livre. En plus de la chanson Cinéma, déjà parue en 1989 sur son dernier album et complètement remaniée pour s'ajuster au concept du nouveau CD, elle a choisie 10 créations de grands auteurs dont L'âme à la tendresse - (Pauline Julien) qui donne le titre au disque, Quand j'aime une fois j'aime pour toujours (Richard Desjardins), Les rendez-vous - (Vigneault Léveillée), L'homme de ma vie - (Clémence Desrochers), ainsi que L'amitié (Françoise Hardy) qui avait été choisie pour le générique du très populaire film Les invasions barbares dans lequel elle a joué.

Réalisé et arrangé par Luc Gilbert, récipiendaire de deux Félix pour son travail avec Pierre Bertrand et compositeur pour plusieurs artistes et bandes sonores, l'album s'écoute tout en douceur et la voix de Louise rend magnifiquement bien l'émotion des textes qu'elle a choisis. On sent à quel point ces chansons l'ont touchée et elle nous touche en retour.

Autres reportages sur QuébecPop

Site Web Officiel



Discographie





Portal (1981, Pro-Culture, PPC 6025)

Frère écarlate - Clown travesti; - Sylvie de l'île; -

Barbara Baloune; - Je m'habille en mauve; - Le beau Matou; -

L'amour m'exaspère; - Jeanne Janvier; -

Rock'n roll singer; - Mystery of love. -





Portal évadée (1983, Productions XII, XII 6001)

T'es parti; T'as l'air d'un gars; Nicotine et nuit blanche;

Scrap-book; Marilyn; Back stage;

Boulevards noirs; Comme si.




Délire (1985, Kébec-Disc, KD-622)

Cauchemars; Histoire infâme; Doux l'ange voyou;

Léo de Milano; Trop tard; De l'enfance à la violence;

Les conspirateurs; Exilée.







Portal (1989, Trafic, TF 8941)

Knock out; - Cinéma; - Premier round; -

Flamenco; - Chicano; - Coeurs solitaires; -

S.O.S. tendresse; - Vivre. -







L'âme à la tendresse (4 octobre 2005,
Tandem Records, TDM05022)

Cinéma; - L'âme à la tendresse; - Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours; -

Les rendez-vous; - L'homme de ma vie; - L'amitié; -

Ton visage; - Murmure et serment; - La fille de l'île; -

Tendresse et amitié; - Pendant que. -





Retour à l'index