Retour à l'index


Yan Philibert




Après plusieurs années de création et de spectacles au sein du groupe Les Culs d'étoffe, l'auteur compositeur choisit de lancer un premier CD en solo avec les chansons qu'il avait composées mais qui ne cadraient pas nécessairement dans le matériel du groupe. C'est donc sous le pseudonyme de Yan Philibert qu'il nous offre ses chansons, conjointement avec la maison de disques Bros (la même que Nanette Workman) sous le titre évocateur de Gibier de Potence.

Originaire de Contrecoeur, le jeune homme de 27 ans a hérité du gêne musical de ses parents, tout en grandissant au son des Nirvana, Metallica, Weezer, Bob Dylan et Jean Leloup. Avec son collaborateur, le batteur "Doom" Turcotte, il a justement joué beaucoup de "covers" de ces artistes anglophones, ce avant de se découvrir un côté plus acoustique avec un autre collaborateur, le guitariste Manuel Lavallée. On peut donc retrouver plusieurs de ces influences dans son matériel original.

Pour son album qu'on pourrait qualifier de folk-rock-punk, il a été aidé de Willow Rutherford (rockardion, xylophone), Carl Dutremble (dobro) et Ally (violon), lui-même y allant de la guitare, batterie, flûte de pan et basse. C'est avec l'aide d'Antoine Jobin qu'il a réalisé l'album au studio Vox.

On y retrouve 12 pièces originales de Yan, de même que deux reprises, une de PennyWise (Bro hymn) et une de Bérurier Noir (Il tua son petit frère). Ses textes sont fort éloquents avec des titres comme 1000 excuses (une de mes préférées), Bouée de sauvetage, Coccupé, Coeur mécanique et j'en passe. Les musique sont surtout orientées vers la guitare mais on y retrouve parfois du violon, dobro et xylophone. Sans être minimaliste, elle laisse beaucoup de place aux textes. Un album qui mérite quelques écoutes pour en saisir toute la saveur.

Autres reportages sur QuébecPop

Site Web Officiel


Albums Année En Collection
Gibier de potence 2007 Oui

Retour à l'index