Retour à l'index


Stef Paquette




Auteur compositeur et interprète franco ontarien né en 1973, il est originaire de la ville du nickel, Sudbury. Né pour la scène, il s'inscrit à un tournoi provincial d'improvisation à l'âge de 18 ans et remporte le titre de « meilleur joueur du tournoi ». Par la suite, il est recruté par la télévision ontarienne et travaille comme écrivain et comédien avec le groupe JeunEsprit pour les émissions Imagine et Volt. Il monte ensuite quelques pièces de théâtre et entreprend d'apprendre à jouer de la guitare.

Son premier groupe musical s'appelle Les Chaizes Musikales, nous sommes alors en 1993 à Hawkesbury. Le succès vient rapidement et le groupe remporte le Prix du Public en 1995 et 1996 au concours La Brunante de Radio-Canada. La deuxième année, ils remportent même le concours tout comme celui de l'Université Laurentienne lors de la 24 ième Nuit sur l'Étang en 1997. Pendant les cinq années qui suivent, il donneront plus de 150 représentations de leur spectacle en tournée et lors des différents festivals musicaux de l'Ontario.

En 2002, il recrute un nouveau groupe de musiciens pour l'accompagner dans son aventure solo, incluant Daniel Bédard (basse), Shawn Pitzel (claviers), Marc Savard (guitare), Jean-Yves Bégin (saxophone), Sean Perras (batterie) et Véronique Dault (choriste). Il lance ensuite son premier album solo, L'homme exponentiel - Les Singles qui est favorablement accueilli par le public et les médias. Sympathique hurluberlu, il est sorti grand gagnant du Festival de Saint-Ambroise en 2003, en faisant chavirer le conventionnel et en donnant un grand coup de fraîcheur à la chanson francophone. Il a aussi obtenu quatre prix lors du Festival de Granby 2003, dont le Prix de la Presse Jacques-Cossette, le Prix Meilleure présence sur scène, le Prix du public et le Prix Zoom sur la relève.

J'ai eu l'occasion de le voir à la Place des Arts l'année dernière, alors qu'il était invité à représenter l'Ontario francophone lors de soirées découvertes organisées par ZOF Montréal. Sûr de lui, il laissait les gens choisir l'ordre des chansons qu'il allait jouer en les faisant tirer les titres dans un bocal. Parfois tendres, surtout humoristiques, quelque fois sérieuses, les chansons de Stef frappent en plein coeur et nous permettent de saisir toute l'essence de son grand talent. Il faut l'entendre reprendre la chanson Marie-Hélène de Sylvain Lelièvre à la façon de Stéphane Eicher... c'est euphorique !

Sur son album, il touche le blues, le jazz, les rythmes latins, le style chansonnier et nous charme avec les Télémaniaque, Tes p'tits plats, Toi, L'Homme exponentiel, On se revoit à soir et autres élucubrations de son immense talent. Sans lien de parenté connu, Stef s'est lié d'amitié avec un autre franco ontarien qui avait fait la pluie et le beau temps dans les années 70, Robert Paquette. Il reprend à l'occasion la chanson Bleu et Blanc, l'un des grands succès de Robert et a eu l'occasion de jouer sur scène avec la fameuse guitare Norman que Robert possède depuis une trentaine d'années, soit justement l'âge de Stef.

Après une tournée au moyen orient, il a eu l'occasion de démontrer son savoir faire lors des Francofolies de Montréal 2005, un succès sur toute la ligne pour un artiste unique et particulièrement sympathique.

Site Web officiel


Albums Année En Collection
L'homme exponentiel - Les singles 2003 Oui

Retour à l'index