Retour à l'index


Claude Péloquin




Auteur et poète, né un 26 août, Claude s'est fait connaître comme l'un des paroliers de Robert Charlebois à ses débuts (on lui doit les textes de Lindbergh). Il a lancé, en 1972, un album intitulé "Laissez-nous vous embrasser où vous avez mal" avec Jean Sauvageau. Le même album a été relancé en 1977 sous le titre de "Monsieur L'indien" et c'est cette version que je possède.

Justement, la pièce "Monsieur L'Indien", a été beaucoup jouée dans les années 70, rendant hommage aux peuples autochtones qui se sont faits envahir par la civilisation. Pélo ne chante pas ses textes, il les dit un peu comme le fera Lucien Francoeur par la suite.

Un peu plus tard, il lancera l'excellent album "Les chants de l'éternité" sous le nom de groupe Éternité, qui était en fait un duo avec le claviériste Michel LeFrançois.

En 1999, il lance un nouvel album en solo sur lequel il reprend Lindbergh et Monsieur l'Indien, rebaptisé "Moi l'Indien" pour l'occasion. Finalement, en 2004 nous avons droit à une version CD du premier disque.

Jean Sauvageau
Rat de studio, Sauvageau est un pionnier de l’electronica au Québec. Dès la fin des années 50, il patente ses premiers synthétiseurs alors qu’il est batteur pour le groupe de Tony Roman.

Ancien élève de Stauckausen, il s’intéresse aux propriétés sonores de cette nouvelle lutherie synthétique et crée la « machine à Sauvageau », un clavier bien spécial…
Au milieu des années 60, il enregistre la musique cosmique pour certains pavillons d’Expo 67.
À la même époque, avec le peintre Serge Lemoyne et le poète Claude Péloquin, il met sa science au service de l’Horloge du Nouvel-Âge et du Zirmate, deux « happening-groups » multidisciplinaires et explosifs. Faut-il rappeler qu’au Québec, nous sommes alors en pleine révolution multiculturelle.

Bientôt, la « machine à Sauvageau » devient une curiosité. Le musicien fait l’objet d’articles dans diverses revues. L’inventeur du clavier Moog, Robert Moog en personne, lui rend visite et admire son ingéniosité. Idem pour les gars de Pink Floyd qui lui laissent une de leurs consoles (le mythique Putney/VCS3, alors complètement nouveau) en souvenir. Détail : l’instrumentale « Black Spaghetti » est une ode aux kilomètres de rubans adhésif noir qui servait à faire tenir les morceaux de la « machine à Sauvageau »…

Aujourd’hui, Jean Sauvageau partage son temps entre l’enregistrement, la musique de pub et la confection de CD-Rom sur les rudiments de la musique électronique qui sont destinés aux jeunes DJ. Et oui, il trouve ça bien drôle toute cette mode de l’électronica. Lui, ça fait presque 50 ans qu’il manipule des pitons…

Site Québec Info Musique

voir site Wikipédia


Discographie





Laissez nous vous embrasser(1972, Polydor-2424061)

Face A
Monsieur l'Indien - Emiliano - L'hymne international des clowns -

Face B
Black Spaghetti - Le cirque - Mama Vagina -

Sterilization - Les grands Silencieux - Down The Drain -

Bonus
L'hotel-Dieu - Les bottes de St-Tite -







Tout le monde au ciel(1999, Musi-Art-MACD5830)

Tout le monde au ciel- Lindbergh- Atrocité-

La secrétaire- Le grand coup de métro- J'ai un amour dans le triangle des Bermudes-

Il n'y a plus de peine d'amour- L'amour guitare-

L'ours polaire- Moi l'indien-






Retour à l'index