Retour à l'index


Dominica Merola




Auteure, compositrice et interprète, Dominica Merola lance un premier album en février 2006, intitulé Les signes du désir. Son univers musical est constitué de ses propres compositions, des rythmes colorés et entraînants en contraste avec des mélodies émouvantes dans un style très personnel. Elle est sensible aux influences d’ici et d’ailleurs et les intègre à ses intuitions d’artiste. Des textes sont écrits spécialement pour elle par des auteurs reconnus dont Roger Tabra, Pierre Huet, Jean-Guy Prince, Frédérick Baron et Vincenzo Thoma.

Dominica avait entrepris une tournée à travers le Québec en 2004 avec Secrets de créateurs ou elle partageait la scène avec Roger Tabra, Danny Boudreau et Robert Paquette. Difficile de renier ses origines italiennes avec un nom qui nous le rappelle et toute une famille où la passion des arts est un mode de vie. Elle nous livre ainsi quelques chansons en italien. Dominica est une excellente musicienne , s’accompagnant souvent au piano, elle est entourée de 3 musiciens chevronnés : Pierre Côté à la guitare, Nathalie Bonin au violon et Mathieu Gagné à la basse et contrebasse.

Elle a fait ses études musicales à Vincent d’Indy en plus d'étudier le théâtre à St-Hyacinthe. Elle monte son premier spectacle avec l'aide de Louis St-André (Rendez-vous dans l'irréel), un spectacle solo intitulé Une voix, un voyage… en 1998 et dont la première se déroule à la Place des Arts. Par la suite, elle fait le tour des Maisons de la Culture où elle remporte un vif succès.

En 2001, sous la direction artistique de Robert Marien, elle lance son deuxième spectacle De Campobasso à toi. Inspiré par la ville de Campobasso en Italie où est né son grand-père, le spectacle comporte une musique originale supportant des textes en français et en italien de Pierre Huet, Guylaine Daigneault et Vincenzo Thoma.

Elle fait ensuite la rencontre du parolier Roger Tabra avec qui elle inaugure un troisième spectacle au titre de Retrouvés. Elle y chante, s’accompagne au piano et assume la direction musicale. Un concept qui mise sur la dualité entre le côté sombre, le mal de vivre de Tabra et la présence lumineuse de Dominica, ce qui donne un spectacle très intense. Par la suite une tournée est organisée avec Secrets de créateurs où deux autres artistes, Danny Boudreau et Robert Paquette, se joignent à eux pour livrer des confidences sur leur façon de créer ainsi que leur cheminement artistique.

En 2006, elle récidive avec Les signes du désir qui est à nouveau sous la direction artistique de Robert Marien. Toute en atmosphères, Dominica nous offre des chansons qu’elle cisèle avec son âme et qu’elle livre avec une voix puissante et envoûtante. Cette bohémienne du cœur fait voyager notre âme. Sa voix vibrante peut passer d’une grande douceur à des moments intenses, tel un volcan paisible ou impétueux.

Autres reportages sur QuébecPop

Site Web Officiel


Albums Année En Collection
Les signes du désir 2006 Non

Retour à l'index