Retour à l'index


Claude McKenzie




Auteur, compositeur et interprète né à Schefferville (nation InnuMa timekush) en 1967, Claude est surtout connu pour son rôle au sein du duo Kashtin. Après la dissolution du groupe, Claude a continué en solo, reprenant la recette Kashtin sur un premier album solo, Innu town.

L'album ne possède qu'une seule chanson en français mais, puisque Kashtin a eu une importance évidente au sein de la musique québécoise, je ne pouvais passer sous silence ce que Claude a fait après le groupe. De plus, toutes les chansons sont traduites en français sur la pochette. On pourrait probablement qualifier la musique de folk rock, bien que le style de Claude (et de Kashtin) soit unique en son genre.

En 2004, il revient de loin après plus de 7 années depuis la parution d'Innu Town qui lui avait valu une nomination aux prix Juno en 1997. Plusieurs malheurs se sont abattus sur lui pendant ces années, la mort de son fils étant certes une phase très difficile à surmonter.

Il a renoué avec son confrère de Kashtin (Florent Vollant), il a même contribué au plus récent album de ce dernier, Katak. Le voici donc qui nous offre le résultat de son propre travail, intitulé Pishimuss (Petite lune en innu). Sur cet album, il a écrit toutes les paroles et composé toutes les musiques et il en a confié la réalisation à l'expérimenté Michel LeFrançois.

Tout comme Vollant, il prouve encore une fois toute la mélodicité de la langue innu et sa capacité de composer des ballades accrocheuses qui s'insèrent entre nos deux oreilles et nous restent dans la tête longtemps. Après deux ou trois écoutes, on a déjà l'impression de les connaître depuis toujours. Bien sûr, la ressemblance avec le matériel de Kashtin est toujours là (on lui en voudrait de faire autrement) mais il a aussi réussi à ajouter une dimension de modernité avec l'utilisation bien placée des guitares électriques de LeFrançois. Notons aussi la présence de Kristin Molnar (Blues Gitan) au violon sur quelques pièces.

Les chansons sont toutes interprétées en innu, par contre la pochette contient un résumé du texte en français pour permettre de comprendre de quoi il est question. Avec des chansons dédiées à son père (Papa = Nutaui) et au grand manitou (Tshije manitoo), quelques prises de conscience (Il dérangeait = Ua uitumupan), Encore Jeune (Usham tshuassiun), Claude fait preuve d'une maturité qu'on ne lui connaissait pas dans les années 90.

Autres reportages sur QuébecPop

Ecoutez sur Poste d'Ecoute


Albums Année En Collection
Innu town 1996 Oui
Pishimuss 2004 Oui

Retour à l'index