Retour à l'index


Longue Distance




Groupe rock formé de Nicolas Bélanger (voix, guitare), Jean-François Carrier (basse), Dave Millette (batterie), André Morneau (guitare) et Michel Loranger (guitare).

Nicolas est originaire du Bas St-Laurent, il s'installe à Trois-Rivières en 1998, fait la rencontre de Jean-François et, ensemble, ils jettent les bases de ce qu'allait devenir le groupe LongueDistance. Dans les mois qui suivent, Dave et Michel s'ajoutent au groupe et c'est en 2001 qu'André est venu ajouter sa guitare aux autres instruments du groupe.

C'est ensuite la ronde des concours et des spectacles pour se faire connaître du plus grand nombre possible. Finaliste de quelques concours locaux de la Mauricie, dont le On plug compilation 10 et La p'tite semaine culturelle de Trois-Rivières, leurs chansons jouent un peu à la radio, notamment Penser avant d'agir et Abitibi qui ont réussi une percée à Montréal sur les ondes du défunt poste COOL-FM.

Au printemps 2005, le groupe est très fier de présenter leur deuxième album puisqu'il leur en a fallu de l'énergie et de la détermination pour produire cette excellente galette, eux qui se sont retrouvés sans contrat de disque suite aux déboires de la compagnie Atlantis qui avait produit leur premier album. Malgré un succès enviable obtenu avec des chansons comme Abitibi, Mes 18 ans et Eh le bum, il fallait repartir à zéro, ce qu'ils ont fait avec leurs propres moyens en fondant la compagnie de disques appelée Belzébuth.

Pour parler du contenu musical de l'album, il est un excellent mélange de ballades et de pièces plus rock. On pourrait le cataloguer dans la catégorie pop rock avec des guitares bien accrocheuses et des textes intéressants, notamment la dualité entre la pièce Maudit qu't'es belle et celle qui la suit intitulée L'orage. La première est une jolie chanson d'amour alors que la deuxième en est une de rupture. L'enchaînement est bien choisi et permet de mettre l'emphase sur une loi non écrite mais combien évidente, "Plus on aime, plus ça fait mal quand on se quitte".

Le groupe nous offre aussi un beau clin d'oeil à la musique traditionnelle avec la pièce La Ziguezon faite de façon bien rock, façon LongueDistance. Bien que cela ne soit pas leur créneau habituel, ils ne pouvaient s'empêcher un petit détour par la politique (qui est omniprésente ces jours-ci) avec La classe moyenne, une chanson qui parle de l'étranglement de la classe moyenne, la ligne étant de plus en plus mince entre la richesse et la pauvreté. Un excellent album du début à la fin, ils ont travaillé très fort, ils en sont fiers et cela parait.

Début 2007, ils lancent leur troisième album cette fois intitulé Immortels, toujours sur leur compagnie de disques Belzebuth.

Autres reportages sur QuébecPop

Site Web Officiel


Albums Année En Collection
LongueDistance 2002 Oui
Le silence des kilomètres 2005 Oui
Immortels 2007 Oui

Retour à l'index