Retour à l'index


Maryse Letarte




Auteure, compositrice et interprète, elle a été récipiendaire du prix Socan au Festival de la Chanson de Granby en 1992. Elle lance son premier album en 2001, les critiques sont excellentes, et déjà on entend certaines de ses chansons à la radio.

Initiée au piano dès son jeune âge (3 ans) elle apprend ensuite à jouer de multiples instruments, et c'est elle qui assurera la majorité des partitions musicales sur son album, ce en plus d'en effectuer la réalisation.

Après avoir entendu certaines chansons d'elle à la radio (et en être impressionné), mais sans connaître l'identité de l'interprète, j'ai été agréablement surpris de retrouver les chansons sur l'album de Maryse que je venais à peine de me procurer.

Je suggère fortement d'écouter Les Clones et Paralysée à Hollywood qui sont de superbes exemples du travail de Maryse. Par moments, sa voix me fait penser à celle de Dolores O'Riordan (des Cranberries), à d'autres moments c'est à la chanteuse anglophone Dido. Je compare un peu sa démarche à celle de Lynda Lemay au début des années 90, des textes introspectifs, une musique qui laisse la place au message, une production soignée... excellent !

Maryse a donné un excellent spectacle lors des Francofolies 2002, elle était accompagnée de Rick Haworth à la guitare, Mario Légaré (Octobre) à la basse, Sylvain Clavette à la batterie et Johanne Morin au violon. Je crois que plusieurs personnes y ont découvert celle dont je parle abondamment depuis plusieurs mois.

Petite anecdote, savez-vous qu'il existe chez un pâtissier de St-Simon (près de Rimouski) un gâteau qui porte le nom de "Maryse", justement en son honneur ! Il paraît que le pâtissier a été bien impressionné par le premier album de Maryse.

A partir de décembre 2002, le CD En Dedans est désormais distribué par Select et le nouveau pressage de l'album comporte une DVD offert en prime. Sur le DVD, nous pourrons retrouver les vidéoclips Paralysée à Hollywood et Clones, de même que deux autres chansons enregistrées spécialement pour l'occasion, soit Girls just wanna have fun (de Cindy Lauper) et une pièce inédite, Tu sais pas c'que tu manques. Impressionnée par la version de Maryse, Cindy Lauper a même ajouté un lien sur son site web officiel pour inviter les gens à entendre la version québécoise.

En août 2004, voici le deuxième album de Maryse. Telle une courtepointe, elle tisse une oeuvre faire de différents motifs mais avec une toile de fond qui assure une continuité. Un titre particulièrement approprié pour un disque achevé. Comme pour son premier album, Maryse a composé toutes les musiques et écrit tous les textes de l'album. Sur une seule de ses compositions elle a obtenu la collaboration de François Letarte. Elle y va toujours de sujets personnels, inspirés des situations qu'elle vit (ou a vécu), mais traités de façon plus positive que c'était le cas sur l'album précédent. Il faut dire qu'il avait été écrit dans la foulée de la mort de son père, ce qui l'avait profondément touchée sur une longue période.

Maryse possède un son bien à elle, qu'il découle de sa voix particulière (toujours une certaine ressemblance avec Dolorès O'Riordan des Cranberries), de sa façon de jouer du piano et tout simplement de son inspiration, elle fait du Maryse Letarte et ça ne ressemble à rien d'autre.

L'album Le Motif va plus loin, musicalement, que le précédent. La présence de clavecin, de synthétiseurs, de violon et de musiciens collaborateurs de talent, comme Simon Godin, Martin Bachand, Kristin Molnar, Jean-François Lemieux, Alain Bergé et Jean-Philippe Goncalves n'y sont pas étrangers.

Chanson par chanson, on découvre une nouvelle facette de Maryse, elle quitte sa Tour de Contrôle (s'ouvre à la fragilité), rencontre Le Héros (qui transforme le monde par ses gestes), cherche La Combine (pour illuminer nos vies), repense à son père ou à un amour lointain (Tu sais pas c'que tu manques), réalise qu'elle a trouvé sa voie (Parmi les Robots) et que la lumière se présente (Le Matin Renaît). Elle remercie son amoureux (Ce que tu fais de moi), cherche à contrer L'Isolement et fait un clin d'oeil à l'ambiance du premier disque sur Variations sur le thème de "J'aurais dû rester couchée".

Chaque écoute ajoute au plaisir et on découvre la profondeur d'une artiste vraie, farouchement indépendante, musicalement innovatrice et pourtant si proche de nous.

Site Web Officiel

Autres reportages sur QuébecPop


Albums Année En Collection
En Dedans 2001 Oui
En Dedans (Édition spéciale avec DVD) 2002 Oui
Le motif 2004 Oui

Retour à l'index