Nathalie Lessard et ses têtes de Contre)




Nathalie Lessard est une interprète qui aime les mots, difficile de décrire autrement le travail de cette jeune femme qui a su donner une deuxième vie aux textes de plusieurs grands poètes québécois comme Gaston Miron, Richard Desjardins, Félix Leclerc, Leonard Cohen, Pierre Perreault et même Sol (Marc Favreau).

Elle a exactement 25 ans quand elle lance, en 1998, son premier album entièrement consacré à Miron. Bien entourée, on y retrouve des collaborateurs comme Philippe Brière, André Daneau, Frédéric Lebrasseur, Philippe Venne, Julos Beaucarne, ainsi que les violoncellistes Philippe Mius d'Entremont, Jacob Auclair-Fortier et Jorane. S'ensuit une tournée de plus de 100 spectacles à travers la province, où elle a conquis à la fois le public et les critiques. Le groupe qui l'accompagne est affectueusement appelé Les Têtes de contre et comprend François Thibault (basse, guitare), Todd Picard (mandoline & basse), Alexandre Zacharie (guitare), Tatiana Dubé (voix, clavier) et Raynald Drouin (batterie & percussions). L'explication que j'ai obtenue pour comprendre le nom du groupe est la suivante: "L’appellation Têtes de contre vient de l’expression québécoise « aller contre ». Au-delà de cette connotation sémantique, il y a surtout Miron qui l’a fait revivre; s’il n’en est pas le créateur, il l’a à tout le moins ressuscitée".

Pour son deuxième album, elle a choisi de plonger dans l'univers de plusieurs poètes à la fois, dont ceux mentionnés plus haut ainsi que plusieurs autres. Un album de 20 chansons dont certaines musiques ont été composées par François Thibault et qui, encore une fois, s'est attiré la faveur des critiques. Puisque Nathalie était du Coup de Coeur francophone le 4 novembre 2005, j'ai eu l'occasion d'apprécier son matériel en personne.

Avec ses Têtes de contre, elle prend la scène d'assaut avec un son résolument rock et énergique, merci aux solides musiques de François Thibault et au band qui l'appuie pour mettre en valeur les textes de tous ces auteurs québécois. A l'avant scène, Nathalie a l'occasion de puiser aux sources de Hubert Aquin (Les jeunes filles de bonne famille), Réjean Ducharme (L'avalée des avalées), Leonard Cohen (Un travailleur), Marc Favreau (L'électroluxe) et tellement d'autres (Félix Leclerc, Émile Nelligan, Paul-Émile Borduas, etc). Beaucoup de mots et si peu de temps ! Nathalie doit passer un temps fou à mémoriser tous ces textes qui n'ont pas été créés pour être chantés, sûrement le double de mots à la minute d'une chanson normale et ce pendant 90 minutes. Dotée d'une belle présence, elle fait corps avec les textes et la musique pour créer un ensemble homogène à partir de trucs très différents. Un spectacle unique, important et une interprète qui y met tout son coeur.

Site Web Officiel

Ecoutez sur MySpace Music


Albums Année En Collection
Tout un chacun, Gaston Miron rapaillé par Nathalie Lessard et ses Têtes de contre 1998 Oui
Pièces d'identité 2004 Oui