Retour à l'index


Mathieu Lavoie




Auteur, compositeur et interprète, né au coeur des années 70, Mathieu a passé son enfance à Mascouche. Son père est un fervent de chanson française, notamment les Brel, Ferré, Barbara et autres, mais aussi de grands jazzmen comme John Coltrane, Miles Davis, Tony Bennett et d'artistes plus folk comme Simon & Garfunkel et James Taylor. Il n'en fallait pas plus pour qu'il ait la piqûre musicale et s'inscrit à des cours de violon classique alors qu'il n'a que 8 ans.

Plus tard, au Collège Lionel Groulx de Ste-Thérèse, il étudie le chant populaire. Il participe à deux finales de CEGEPs en spectacle, apprend la guitare et s'initie aux musiques du monde (Youssou N'Dour, Petru Gelfucci, Nusrat Fateh Ali Khan, etc). Lauréat du prestigieux Festival de Granby en 1995, catégorie interprète, il est recruté presque immédiatement par le Cirque du Soleil dont il fera partie des interprètes, notamment pour les spectacles Quidam et Varekai. De son expérience avec le Cirque il a retenu un grand intérêt pour faire sauter les barrières des genres et ce premier album nous imbibe de rythmes musicaux qu'on pourrait pratiquement qualifier de "progressifs".

Intitulé Avaler le vent, la musique de son premier CD en solo nous rappelle certaines formations comme Maneige qui mélangeait les influences telles le jazz, l'électronique, la pop et les musiques du monde. Très accessible, la musique de cet album est née de ses collaborations avec Libert Subirana (Harmonium), Éric Plante et Carmen Piculeata, les deux derniers étant déjà des collaborateurs de Mathieu au sein du Cirque du Soleil. Certains trouvent une ressemblance entre la voix de Mathieu et celle de Claude Dubois, de mon côté je vois un certaine influence Pink Floyd comme par exemple sur la chanson Le bonheur se fait tard.

De toute façon, oublions les ressemblances pour nous concentrer sur le magnifique travail de cet album qui ne rentre dans aucun moule pré-défini, du moins au Québec. Quelques textes sont de Mathieu alors que les autres sont issus de la plume de Louise Forestier, Marc Larochelle, Karine Lapointe, Bruno Marcil, Hugo Bonneville et Benoît Trahan. Le son de l'album, réalisé par Francis Beaulieu, est tout de même assez loin de celui auquel le Cirque nous a habitués et c'est très bien ainsi. Différent, éclectique et éclaté, cet album s'écoute sans longueur et se veut un hymne à la vie, ses plaisirs les plus simples mais aussi les plus précieux.

Autres reportages sur QuébecPop

Site Web Officiel

Voir MySpace Music


Albums Année En Collection
Quidam (Le Cirque du Soleil) 1996 Oui
Varekai (Le Cirque du Soleil) 2002 Oui
Avaler le vent 2005 Oui

Retour à l'index