Retour à l'index


Martin Larose




Auteur, compositeur et interprète né à Roberval en 1966, Martin a commencé très jeune à apprendre le piano, ce qui devait déjà le diriger vers une carrière où la musique prendrait une très grande place. Il passe donc par le Conservatoire de Chicoutimi avant d'obtenir son bac en études anglaises.

Il lance un premier album en 1993, intitulé Foolafoof, sorte d'hommage au guitariste compositeur des Who, Pete Townsend. Il donne de nombreux spectacles avec l'harmoniciste Yves Sergerie avant de produire un premier album francophone, Profond Dément (en 1999). Demi-finaliste au Festival de Petite Vallée en 1998, son habilité peu habituelle à la guitare lui permettra de remporter deux fois la mention de Meilleur artiste international sur le réseau Riffage.com. Il se retrouvera donc sur les deux compilations américaines.

Après quelques festivals (jazz, blues, etc), il fonde sa propre maison de production, Bleu Blanc Bleu et monte un studio d'enregistrement à la campagne. Ses chansons sont interprétées, entre autres, par Céline Faucher qui fait partie de la troupe d'Un rendez-vous dans l'irréel. Il est enseignant aux programme OBI d'écoles internationales et continue de se produire en concert régulièrement tout en réalisant les albums d’autres artistes. Il est aussi le fondateur et coordonnateur du nouveau programme Arts et métiers de la scène qui sera enseigné à la Polyvalente Jonquière à l’automne 2004.

En 2004, il lance La Nef, son premier album officiel en 4 ans. Comprenant 12 chansons, il représente trois ans de travail au studio La Rose des sons dans la campagne du Saguenay. J'ai eu le plaisir de recevoir son album récemment, pour y découvrir un artiste avec beaucoup de potentiel. Toujours portées par la guitare de Martin, les différentes pièces offrent un parcours musical plus qu'intéressant.

La Nef (Le départ) ouvre de façon instrumentale avec le violon de Martina Verdone pour sensibiliser le voyageur à ces grandes embarcations qu'étaient les Nefs dans le temps des romains et des grecs. Il poursuit avec La Nef qui, cette fois, met en vedette la guitare électrique de Martin avant de céder la place à la magnifique reprise de Let's see action, une chanson de Pete Townsend (des Who), interprétée de façon magistrale par Anny Simard... ouf !

Inutile de dire que la guitare de Martin se fait présente sur chaque chanson, parfois de façon subtile, parfois de façon plus lourde, mais toujours appropriée. Par les chemins de Perse ajoute une touche orientale, ce qui semble bien approprié à ce voyage en grand bateau et est suivi par une chanson de marins, Hop !... On largue les amarres et on navigue jusque chez le voisin d'à côté... Un autre petit tour du côté anglophone, cette fois pour After midnight, un blues de J.J. Cale avant d'offrir J'ai une vieille chanson à Slim Sergerie avec qui il a joué pendant plusieurs années.

Après Prélude pour Caroline, une jolie ballade instrumentale, (devrais-je le dire) guitare acoustique en vedette, il se lance dans Cul-de-Sac, un petit blues maison pour contrer ceux qui croient toujours connaître la vérité. On approche de la fin, lorsque La Nef (L'accostage) arrive au port après qu'il eut décrié le fait que les gens ne se soucient pas de l'histoire en général et des leçons qu'on pourrait en tirer (I'm on fire). A la toute fin, Bleu vient nous rappeler comment il fait bon rentrer chez soi, dans son cas au Saguenay.

Martin se produit de façon indépendante et cet artiste de talent mérite que l'on porte attention à son oeuvre.

Site Web Officiel

Ecoutez sur MySpace Music


Albums Année En Collection
Foolaloof 1993 Oui
Profond dément 1999 Oui
Riffage.com - Best of 1 1999 Non
Riffage.com - Best of 2 2000 Non
La Nef 2004 Oui

Retour à l'index