Retour à l'index


Claire Lafrenière




Originaire de la Mauricie, Claire se spécialise dans le répertoire des chansons urbaines du Québec, couvrant la période de 1880 à 1950 environ. Ce qui est spécial pour cette époque, c'est que la plupart des chansons qu'elle nous offre n'ont jamais été enregistrées sur quelque support que ce soit.

An parallèle avec sa carrière de marionettiste au sein de la troupe de L'Ourson Doré qu'elle a fondée en 1991 avec son partenaire René Gélinas, Claire effectue de nombreuses recherches aux archives nationales, consultant les documents, partitions, recueils de chansons qu'elle peut y trouver pour se constituer un répertoire unique qui fait revivre des chansons depuis longtemps oubliées.

A travers ses trouvailles, on reconnaît des créateurs plus médiatisés comme le Soldat Lebrun, Lionel Daunais ou La Bolduc, mais aussi des gens moins célèbres comme Conrad Gauthier, Auguste Charbonnier ou Henri-Gaston de Montigny.

J'avais déjà fait connaissance avec le répertoire de Claire lors d'une rencontre de la Phonothèque québécoise à l'automne dernier. Je l'ai revue avec plaisir au Centre Culturel de Joliette à l'hiver 2003. Avec une gestuelle qui nous rappelle ces temps anciens et un support musical approprié, assuré par Richard Dupuis à la contrebasse et Réal Léveillée aux claviers, elle nous fait revivre ces chansons avec chaleur et sobriété. Sur la pièce Toujours L'R-100 Claire s'accompagne elle-même à l'orgue de Barbarie. Ajoutant une touche intéressante, Claire nous présente chaque chanson, la replaçant dans le contexte de l'époque et faisant quelquefois référence au présent. C'est même surprenant à quel point le sujet de chansons comme La marche des propriétaires et La chanson des élections semblent toujours être d'actualité en 2003 comme elles l'étaient dans les années 30.

En 2007, Claire récidive avec l'album Chansons actuelles dans lequel, à travers 12 chansons choisies parmi le matériel des années 1900 à 1930, on reconnaît des préoccupations qui restent sans âge. Les grandes catastrophes (Le naufrage du Titanic) côtoient des sujets plus sociaux comme Le salaire des députés, Dans l'île du peuple, La romance du crime en Canada, L'enfant puni, Le gaz à bon marché et Sans le sou.

Le matériel se situe à quelque part entre le folklore français et la Bolduc et a été récupéré par Claire avec l'aide de Jacques Clairoux, un collaborateur de longue date. On retrouve plusieurs musiciens de talent, dont Réal Léveillée au piano et aux arrangements, Steve Normandin à l'accordéon et au piano, de même que le guitariste de Lynda Lemay, Yves Savard. Pour ne rien oublier de cette époque !

Tiré du communiqué de presse:

Pour Claire Lafrenière, il importe de faire vivre ces chansons, et non seulement de les faire revivre. C'est pourquoi les arrangements de ces perles méconnues, dont certaines n'ont jamais été gravées sur disque, sont parfois fidèles à leur époque, mais flirtent aussi avec le rap, le reggae, le folk ou le blues. D'autres pièces sont accompagnées à l'orgue de rue, un instrument unique en son genre fabriqué par Roland Tremblay, et par des boîtes mécaniques (Mélodia et Célestina). Signé Jacques Clairoux, le livret du disque est un véritable cours d'histoire. Orné de photos signées Simon Ménard, il fournit de précieux renseignements sur les auteurs-compositeurs et sur l'origine des chansons, réhabilitant des artistes en voie d'être gommés de notre mémoire collective.

Une artiste et un répertoire à découvrir.

Site Web Officiel



Albums Année En Collection
Chansons à l’orgue de Barbarie 1900 - 1950 199x Non
Chansons urbaines du Québec 1900 - 1950 2000 Oui
Chansons actuelles 2007 Oui

Retour à l'index