Retour à l'index


Terryy Haché




Biographie
Très jeune, Armand « Terry » Hachey se destinait à une carrière dans le domaine artistique. Déjà à l’adolescence, il présentait sur les ondes de la radio locale de Cambelton (Nouveau-Brunswick) les disques de ses idoles. En 1948, avec ses frères Bobby et Curly, il fonde le groupe Sunset Playboys qui rapidement adopte le nom de Hachey Brothers. Ils donnent régulièrement des spectacles dans les salles de danse de la région de Ahtolville (N-B) et le succès est tel qu’ils prennent la route pour se produire au Québec, en Ontario, au Manitoba et même en Saskatchewan.

Les tournées s’enchaînent jusqu’en 1955 où ils décident de s’installer à Montréal, inévitable ville pour s’implanter véritablement dans le monde du showbizz. Ils font la rencontre de Willie Lamothe qui les invite régulièrement à son émission de radio Willie Lamothe et ses Cavaliers des plaines sur les ondes de CKVL. Parrainés par Rose « La Poune » Ouellette, ils deviennent le groupe résidant du Montery Club de Montréal. Les tournées se succèdent jusqu’en 1962 où d’un commun accord, ils mettent un terme à leur union.

Si Bobby Hachey prend le chemin de la tournée en compagnie de Willie Lamothe, Terry Hachey de son côté ne chôme pas pour autant. Au fil des ans, il établit son nom dans la région métropolitaine en donnant des spectacles dans un grand nombre de cabarets et dans quelques festivals. Son public grandissant en redemande, tellement que les propriétaires de plusieurs établissements signent avec Terry Hachey des ententes de spectacles pour de nombreux mois, voir même des années. Au fil des ans, avec ses complices Albert Babin et Jerry Cormier, il grave quelques disques inspirés des chansons qu’il présente en spectacle. Ses pièces L’oiseau blanc, Diane reviens-moi (racontant l’histoire de sa vie) et Nous visons dans une prison, emportent un vif succès.

Terry Hachey demeure encore aujourd’hui très actif, il présente régulièrement son tour de chant à la Brasserie des Halles de Longueuil. Claude Fournelle et Roger Charlebois


Discographie







Je ne veux pas de tes richesses
(Date de sortie N/D, # 223437)

Every fool has a rainbow - Je ne veux pas de tes richesses - The french song (Quand le soleil dit bonjour...) -

It's a sin - Release me - Colombus stockade blues - I'm movin' on -

Reviens-moi - Blues stay away from me - Je t'aime et reviens près de moi - We must have been out of our mind -

Pense à moi - We're the talk of the town - De beaux rêves - Je ne peux t'oublier -

Elle pense que je l'aime - Je veux être aimé - Second fiddle -

Je ne veux pas savoir vraiment - Nobody's child - Prince Edward Island - Almost persuaded -






Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault






Retour à l'index


/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\