Retour à l'index


Gwenwed




Groupe formé de prête-noms comme: Phil B. Sympatico (voix, guitares), Koumba B. (voix), Allume-chou Rancourt (voix, guitares), AC/JC Aubry (rhodes synths, séquences violon), Ben la Rocket (basse) et Eric M. (batterie, boite à rythmes) si on se fie à la pochette du disque.

On découvre qu'ils sont en réalité Eric Morin, Jean Christian Aubry, Benoit Lavergne, Marco Rancourt, Koumba Ball et Philippe Bergeron. En fait, au début de la formation, la chanteuse se nommait Isabelle Tremblay.

Extrait du site officiel du groupe:

"Le gwenwed électrique fuse quatuor se forme en 1991 au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, à Rouyn-Noranda. L’année suivante, les membres du groupe s’installent à Montréal. À partir de 1997, le groupe gwenwed prend sa forme actuelle et se produit en spectacle à Montréal et en région. La sortie, en 1998, du mini-cd électrique fuse quatuor permet au groupe de mieux se faire connaître sur la scène locale montréalaise. En février 2001, le groupe entre en studio et commence l’enregistrement de son premier album complet intitulé l’amour la haine les animaux les automobiles. L'album est lancé à la fin mai 2001 (sur étiquette Proxenett) et est très bien accueilli par la critique. Depuis, Gwenwed a participé aux Francofolies de Montréal, au Festival Polliwog ainsi qu’au Coup de coeur francophone et a également remporté le trophée de l'artiste pop de l'année au Gala MiMi 2002."

Repris par le Musicomptoir en 2002, c'est une belle découverte que cet album au son différent mais combien efficace. Je note particulièrement l'instrumental "Papillon brun", "Les malheurs finissent en A" et "C'est la fin". Qualifiée de Pop alternative, leur musique me rappelle le mouvement de renouveau qui nous avait amené les Aut'Chose et Le Grand Cirque Ordinaire dans les années 70. On arrête difficilement d'écouter leur CD, on y découvre des chansons qui se révèlent un peu plus à chaque écoute. J'aime bien les morceaux où la voix féminine de Koumba vient appuyer celle de Philippe, comme sur "Coronet 67".

Voilà qu'au début de 2004, le 1er mars effectivement, le groupe lance un deuxième album qui devrait faire sa marque. Teintées de pop électrique, les 15 chansons de l'album démontrent encore une fois le grand potentiel de ce groupe originaire de l'Abitibi. Notons le départ de Koumba Ball et son remplacement par Chacha, plus précisément Chantal Caron qui fait aussi partie du groupe Les Tubes.

Site Web Officiel


Albums Année En Collection
Électrique fuse quatuor 1998 Non
L'amour la haine les animaux et les automobiles 2002 Oui
Le retour du bleu métallique 2004 Oui


Retour à l'index