Retour à l'index


André Fortin




André Fortin naît dans une ferme de Saint-Thomas-Didyme au Lac-Saint-Jean le 17 novembre 1962. Il est le dixième d’une famille de onze enfants, et il passe son adolescence dans la municipalité dans le village voisin de Normandin. Une des rues du village, la rue Saint-Cyrille, lui inspirera plus tard la chanson La rue principale, qui figure sur le premier album des Colocs.

Il déménage à Montréal au début des années 1980, dans l’appartement 2116 du boulevard Saint-Laurent, qui devient le centre de sa création artistique. Après avoir étudié au Cégep du Vieux Montréal et à l'Université de Montréal en cinéma — où il rencontre Éric Henry, avec lequel se noue une solide amitié —, il travaille comme monteur au réseau TQS, notamment pour les émissions Surprise sur prise et 100 Limites.

Eric Henry, afin « de pas perdre la main musicalement parlant » forme, avec son colocataire Fred Roverselli, le groupe « les Sneakers » dans lequel Dédé joue à la batterie. Le groupe fait dans le genre « rockabilly »… pas évident pour l’époque car le rock et l’anglais tiennent le haut du pavé. Cependant, pour Dédé, faire une « toune » c’est raconter une histoire… en français.

Il fonde Les Colocs en 1990, lorsqu'il déménage au troisième étage du 2116, avec Louis Léger, Marc Déry, Jimmy Bourgouin, Yves Desrosiers et Patrick Esposito di Napoli, un immigrant français. Lors du premier concert du groupe, Dédé est accompagné de Louis Léger à la guitare, Marc Déry, Jimmy Bourgoing à la batterie, Patrick di Esposito Napoli à l'harmonica et Guy Lapointe. Par la suite, Louis Léger, Marc Déry, Yves Desrosiers et Guy Lapointe quittent le groupe alors que Mike Sawatzky, un Amérindien Cri de la Saskatchewan, se joint au groupe en tant que guitariste et Serge Robert (Mononc' Serge) s'amène à la basse. C'est cette formation qui participera au Festival International de Rock de Montréal et au Festival de la Chanson de Granby en 1991. En 1992, Les Colocs participent à l'Empire des Futures Stars, concours qu'ils laissent tomber pour une raison bien claire: ils veulent enregistrer un album au plus vite, avant que Pat, atteint du VIH, ne succombe à sa maladie. Ils signent un contrat alors avec BMG en mai 1992, et enregistrent leur premier album, Les Colocs, en 1993. Le groupe remporte quatre trophées Félix l'année suivante. Pat meurt du SIDA en 1994.





Discographie





Dédé à travers les brumes

Julie - Dédé - La rue principale -

Passe-moé le puck - Juste une p'tite nuit - Séropositif Boogie -

Dehors novembre - Atrocetomique - Bon-Yeu -

La chanson du Scorpion - Le répondeur - Pissiomoins -

Tassez-vous de d'là - Tout seul - Tellement longtemps -

Belzébuth - Paysage .




Retour à l'index