Retour à l'index


Ferron




Groupe formé de Gérard Ferron (voix, piano, textes) et François Bruneau (guitare, basse, orgue, percussions, choeurs). Lors de la formation du groupe, le premier a 48 ans et est originaire de Tétreaultville, le deuxième en a 38 et est originaire de La Minerve, mais cette différence d'âge ne les a pas empêchés de s'influencer l'un l'autre pour créer un son rock bien à eux.

Gérard Ferron

Issu d'une famille nombreuse (7 enfants) tous amateurs de musique et de chansons, il entend de tout: chanson française, québécoise, américaine, du jazz, de l'opéra, du classique, du rock, les Classels, les Beatles, Georges Brassens, Elvis Presley, Jacques Brel, Yoland Guérard, Oscar Peterson... on peut donc dire sans se tromper que ses influences sont diverses. C'est à l'adolescence qu'il se découvre l'envie de faire de la musique, il s'achète une première guitare et joint son premier band. Il découvre alors le plaisir d'écrire des chansons, une passion qui ne le quittera plus. Il s'est produit dans plusieurs petites boîtes comme Le Zest et le Studio théâtre de la PDA avant de faire la rencontre de François Bruneau avec qui il a travaillé à la production de son premier album intitulé Inanition. Cette association avec François lui a permis d'atteindre un niveau de qualité artistique et de satisfaction qu'il recherchait depuis longtemps.

François Bruneau

C'est au primaire, alors qu'il fréquentait l'école Le Plateau, un projet pilote de la CECM, que François Bruneau a découvert son talent pour la musique. Il a appris à jouer de plusieurs instruments comme le violon, la flûte, le piano etc... mais c'est le rock qui l'attire, celui de Michel Pagliaro entre autres, mais aussi celui de Kiss (et la chanson Love Gun). Il travaillera au début comme batteur, avec quelques groupes de garage, avant de tester la la basse, les claviers et finalement de s'arrêter sur la guitare qui deviendra son instrument de prédilection. De sous-sol en sous-sol, de petite boite en petite boite, il fonde finalement le groupe rock Mange l'Ours Mange avec Franck Lizotte. Le groupe connaîtra une carrière intéressante, produisant trois albums et huit vidéoclips. Suivront plusieurs projets et collaborations dont Slam Cornda, John of Mark et Ducont et Ducond. Il fera ensuite de la musique publicitaire avant de contacter Ferron qu'il avait eu l'occasion de voir en spectacle à quelques reprises. Inanition est l'aboutissement de cette rencontre.

L'album a été enregistré au studio de François à La Minerve avec l'aide de Luc Lemire (saxophone), Charles Imbeau (trompette), Yvon Larose (super popping bass) et Sylvain Gagné (choeurs). De facture surtout rock, on y retrouve aussi quelques ballades arrosées de bonne guitares électriques. Le langage est direct et traite beaucoup de la condition masculine: J'adore mon travail, Toune de char, Les Gaffes, La même histoire, Le pick-up, J'ai peur j'ai honte, Playbeuille... représentent autant de facettes de l'existence. Le ton est à la fois sérieux et léger bien que la profondeur des textes y soit toujours. Un disque qui mérite plusieurs écoutes !

Autres reportages, QuébecPop


Albums Année En Collection
Inanition 2004 Oui


Retour à l'index