Retour à l'index


Bernard Cimon




Auteur, compositeur et interprète né à Québec, c'est dans les cabarets de l'endroit qu'il débute sa carrière. Fier interprète des chansons de Charles Trenet, de Jacques Brel et de notre Gilles Vigneault, il se lance ensuite dans le matériel de Léo Ferré. En fait, la plupart des poètes français finissent par faire partie de son répertoire, qu'on pense à Vian, Mouloudji, Gainsbourg, Prévert et Caussimon.

Il étudie en composition à l’École de Musique de l’Université Laval à Québec et, récipiendaire d'une bourse, il en profite pour écrire une pièce de théâtre sur la vie et l’oeuvre du poète français Robert Desnos intitulée J’ai tant rêvé de toi. La pièce est très applaudie au Périscope à Québec en 1993. Peu après on lui commande une suite de mélodies sur les poèmes de Saint-Denys Garneau: Les cils des arbres. S'ensuivent de nombreuses tournées qui l'amènent en France, en Suisse et en Italie.

Il s'accompagne à l'accordéon et il compose ses propres chansons qui débouchent sur un premier album intitulé Chansons du temps qui passe en 1997. On a pu l'entendre aux FrancoFolies de Montréal et au Festival d’Été de Québec. L'année 2001 voit la naissance d'un deuxième album de compositions, Nouvelles chansons démodées, en même temps qu'un album d'interprétations intitulé cette fois Chansons pour accordéon. De retour sur scène avec un spectacle consacré à Trenet sous le titre de La route enchantée, il séduit la critique. En 2002 et 2003, on le retrouve à nouveau au Festival d’été de Québec et Société Radio Canada l'invite à rendre hommage à Sylvain Lelièvre.

Mon amant de St-Jean sur site You Tube


Albums Année En Collection
Chansons du temps qui passe 1997 Non
Nouvelles chansons démodées 2001 Oui
Chansons pour accordéon 2001 Non


Retour à l'index