Retour à l'index


Myreille Bédard




Myreille BedardOn l'a connue comme membre du quintette La bande Magnétik, ensemble qui chantait à cappella et donc, mettait en vedette des interprètes de fort calibre. Myreille est donc de cette catégorie de chanteuses qui donnent une couleur personnelle aux chansons qu'elles choisissent d'intégrer à leur répertoire. En 2007, elle se lance dans l'aventure en solo avec un premier album intitulé Éclats de vie, réalisé par son complice de longue date, Philippe Noireaut.

Comédienne et chanteuse, au cours de sa carrière, Myreille a eu l'occasion de se produire au Festival International de Jazz de Montréal, dans les Maisons de la culture, ainsi que dans le cadre d’émissions choisies telles que Beau et Chaud, à Télé-Québec.

En solo, elle se rend en demi-finale interprète au Festival de la chanson de Granby, et travaille ensuite à plusieurs projets de théâtre musical dont La folle histoire de la chanson, une création présentée dans plusieurs villes du Québec. On peut aussi noter la série radiophonique Les voix multiples, la mise en scène du radio-concert Mascarade et la scénarisation et la réalisation du court-métrage de fiction Des enfants de trop…, diffusé sur les ondes d’ART TV et de la SRC.

L'album Éclats de vie reflète des chansons coups de coeur qui ont parsemé sa vie, de l'adolescence à aujourd'hui. On retrouve donc des pièces connues de Véronique Sanson (Amoureuse), Liane Foly (Les yeux doux), Diane Tell (Savoir), Charles Aznavour (Non, je n'ai rien oublié), d'autres qui sont sorties de sa plume, Étrange exil et S'il existe (toutes deux mises en musique par Richard Lupien) et trois pièces en anglais, soit Somewhere (extrait de West Side Story), Send in the clowns et la magnifique pièce de Carole King, You've got a friend, des frissons qui ne se démentent pas même si la chanson a plus de 35 ans maintenant.

On peut aussi remercier Myreille de donner un nouveau souffle à la chanson Pas personne qu'avait écrite la poétesse Suzanne Jacob en 1980, et qu'avait mis en musique Claude Gauthier. Au total donc, 13 pièces sur un album réalisé par son pianiste et comparse de longue date, Philippe Noireaut. 13 chansons teintées de la texture vocale d'une solide interprète dans un style musical aux confins du jazz, du swing et du gospel.

Lors du lancement à la Place des Arts, elle a présenté et interprété 4 ou 5 des chansons de l'album et j'ai fort apprécié comment elle s'est appropriée des pièces comme Les yeux doux et Pas personne, nous les faisant ressentir autant que ses propres créations comme Étrange exil. L'album s'écoute comme on ferait un voyage, avec plein de petits arrêts en cours de route pour admirer les paysages et prendre des photos de ces instants, devenant des éclats de vie.

Reportages QuébecPop
Site web officiel



Discographie





Eclat de vie (29 mai 2007, Artic - Artcd499)

Les yeux doux - Étrange exil - Pas personne -

Les amants retrouvés - Send in the clowns - Savoir -

Amoureuse - Somewhere - Voir un ami pleurer -

S'il existe - Non, je n'ai rien oublié - Il fait dimanche - You've got a friend







Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault







Retour à l'index