Retour à l'index


Claude Blanchard




Claude Blanchard s'intéresse dès son adolescence au milieu de la radio et du théâtre. À l'âge de 14 ans, il donne des spectacles de variétés avec sa sœur Claudette. Il débute, en 1947, un duo de danseurs sous le nom des Lucky Boys avec Marcel Miron1. C'est au Théâtre National qu'ils débutent leur carrière. Très rapidement, le duo participe aux tournées burlesques de la troupe de Jean Grimaldi. Claude Blanchard fera partie de la troupe de Jean Grimaldi pendant plusieurs années2.

Au cours d’une tournée avec la troupe de Jean Grimaldi, il fait la connaissance d’Armande Cyr, ex-épouse du fantaisiste Réal Béland (Ti-Gus) et mère de la future chanteuse Pier Béland, qui se produit comme chanteuse et comédienne. Il en tombe amoureux. Les deux amoureux décident de quitter la troupe pour se produire ensemble sur scène. C’est le début du duo Claude et Armande3. Claude Blanchard fera aussi ensuite équipe, dans le monde des burlesques et des cabarets montréalais, avec les comédiens Paul Desmarteaux, Juliette Petrie, Olivier Guimond, Paul Thériault (qui fut son premier straight man) et surtout, Léo Rivest, qui sera son comparse sur scène pendant 25 ans.

Durant les années 1960, il devient un invité régulier des émissions de télévision comiques de Télé-Métropole : Alors raconte et Les Trois Cloches. À la fin de la décennie, à la même antenne, il coanime avec Réal Giguère, Madame est servie.
Ed Sullivan l’invite à participer à son émission de variétés enregistrée exceptionnellement à Terre des Hommes dans le cadre d’Expo 67.
Au début des années 1970, Claude Blanchard devient propriétaire du cabaret La Cravate Blanche à St-Sulpice, au nord de Montréal.

Très actif, il prend aussi la commande de sa propre émission de variétés, de 1970 à 1974, et fait naître le personnage de Nestor, l'enfant terrible. À l'été 1980, Nestor revient sur scène et sur disque avec Patof, le temps de quelques spectacles au Parc Belmont.
L'acteur jouera dans de nombreux téléromans au cours de sa carrière, dont En haut de la pente douce (SRC, 1959-1961), La Montagne du Hollandais (TVA, 1992-1994), Montréal, ville ouverte (SRC, 1991), Montréal P.Q. (SRC, 1991-1995), Omertà (SRC, 1996-1999) et Virginie (SRC, depuis 1996-2005).

Claude Blanchard avait tout le bagage pour interpréter des mafiosi (série Omertà), l'homme n'ayant jamais caché sa profonde amitié pour la famille Cotroni. Il fut un ami d'enfance de Frank Cotroni4, et côtoya aussi Vic Cotroni, avec qui il dirigera le cabaret montréalais Casino Français au milieu des années 1950.
« Les Cotroni sont plus que des amis, ce sont mes frères », a-t-il souvent répété. « Nous avons été élevés dans le même milieu », rappelait le comédien. Claude Blanchard avait aussi été mêlé à la controverse entourant la participation de Jean-Pierre Ferland et de Ginette Reno au mariage d'un membre des Hells Angels, en 2000. Il avait servi d'intermédiaire entre un proche des mariés et Mme Reno pour la convaincre d'aller chanter à la cérémonie.
Claude Blanchard est décédé le 20 août 2006 des suites d'un infarctus. Il souffrait aussi d'un cancer aux poumons.



Discographie





(Mai 1970, Trans-Canada, TC 3335)

Tu veux, tu veux pas / Bien l'bonjour



(1965, Jupiter, JP.1016)

Cher Antoine / Bal, petit bal



(1961, Apex Français, 13284)

Que reste-t-il de nos amours /
- Donne, donne -



(Novembre 1970, Trans-Canada, TC 3346 / Mai 1971, Trans-Canada, OR-912)

La marine québécoise / Le saint patron



(Juin 1971, Trans-Canada, TC 3364 / 1971, Trans-Canada, OR 919)

J'chu d'bonne humeur / - La vie des p'tits voyous



(Décembre 1971, Trans-Canada, TC 4075)

C'é t'y assez fort (par Nestor) / - Que reste-t-il de nos amours -



(Décembre 1971, Trans-Canada, TC 4080)

Les enfants d'chômeurs / - Merci Ti-Jésus -



(Mai 1972, Trans-Canada, TC 4098)

Les tites filles / - Les grandes personnes -



(Juin 1976, Philips, 6042.123)

Le chibidibidi / Une petite fille, un pingouin



(1978, Millionnaires, MH100587 - réédition)

C'é t'y assez fort / - Les grandes personnes -



(1978, Millionnaires, MH100588 - réédition)

Chu d'bonne humeur / - Les tites filles -



(1981, Girafe, GRF-4002 / avec Patof)

T'es pas sérieux / On fait le tour de la terre



(Février 1984, Kébec Star, KS-611)

J'aurais dû lui dire / - J'aurais dû lui dire






Fais pas ton smart (1963, Apex, ALF 1554)

Sketches comiques avec Léo Rivest enregistré au Café de l’Est le 10 janvier 1963.

(Réédition : 196x, Lero, L-742)




Ça c’est mourrant (1966, Jupiter, JPL 11017)

Sketches comiques avec Léo Rivest.

(Réédition : Juin 1971, Neptune, NEPS. 6008)




Un party ben l’fun (Novembre 1971, Trans-Canada, TSF-1441)

Le reel de la flotte; La promotion; La marine québécoise;

La visite du boss; L’enterrement de vie de garçon; Le mariage;

Le saint patron; L’oncle des États; Tiens bien ta tuque;

La partie de pêche; Emmenez-en des anglais.

(Enregistré devant public au Petit Musée Corbys avec la participation de Léo Rivest)




Mon premier album : Nestor (Avril 1973, Trans-Canada, TF-39003)

J’chu d’bonne humeur; - J’embrasse les filles; La vie des petits voyous;

Le p’tit canard; Merci Ti-Jésus; - Les animaux de Noé;

Les enfants d’chômeurs; - C’é t’y assez fort; - Les niaiseux;

Les scouts; Les tites filles; - Les mathématiques; C’é t’y assez fort - .




Mort de rire avec Claude Blanchard et compagnie (1979, Promo-Son, JPA-7517)

100 blagues de Claude Blanchard avec Léo Rivest, Charlotte & Hervé,

Manda Parent, Georges Lachance,

Gilles Letarte et Roméo Pérusse.




Nestor et Patof pour tous (1980, Girafe, GX-2000)

Je sais que je suis beau; Pon Pon; Dis-moi pourquoi;

On fait le tour de la terre; Nanette; T’es pas sérieux;

J’flippe pis j’roule; Viens danser le disco; L’amour c’est pas compliqué. (

Chansons interprétées par Nestor « Claude Blanchard » et Patof «Jacques Desrosiers»)







The Crooners & Claude Blanchard (2000, Coeur de Lion, CLDCD-1974)

Que reste-t-il de nos amours; - They can't take that away from me; That's life;

Never, never, never; You make me feel so young; I've got you under my skin;

Young at heart; Don't get around much anymore; Rags to riches;

All of me; Impossible dream; Just a gigolo.




Nestor (2006, Mérite, 22-2470, Compilation)

Chu d'bonne humeur; - J'embrasse les filles; La vie des petits voyous;

Le p'tit canard; Marci Ti-Jésus - Les animaux de Noé;

Les enfants d'chômeurs; C'é t'y assez fort - Le niaiseux;

Les grandes personnes; - Les scouts; Les tites filles; -

Les mathématiques; C'é t'y assez fort (finale) - T'es pas sérieux (avec Patof);

J'flippe pis j'roule (avec Patof); Viens danser le disco (avec Patof); L'amour c'est compliqué, Johanna (avec Patof).



Rétrospective (Janvier 2006, Mérite, 22-8001, Compilation)

DC 1 :
Que reste-t-il de nos amours; - Fais pas ton smart (1); Tiens bien ta tuque;

Fais pas ton smart (2); Bien l'bonjour; La promotion;

La marine québécoise; La visite du boss; Cher Antoine;

Enterrement de vie de garçon; Le mariage; L'oncle des États;

La partie de pêche; Bal petit bal; J'aurais dû lui dire - .

DC 2 :
Chu d'bonne humeur; - Ça c'est mourant (1); Le Saint patron;

Ça c'est mourant (2); Blanchard au Théâtre National.




Pour une dernière fois
(23 janvier 2007, Premier Choix, XXL2-3324)

Ouverture; - When you're smiling; - Pour une dernière fois ? (Monologue); -

Sa jeunesse; - La maladie; - La famille / - Le viagra; -

Ça c'est formidable; - Fly me to the moon; - Because of you; -

Fever / Embrasse-moi; - As time goes by; -

Got the world on a string; - Les feuilles mortes; - Salon funéraire; -

Medley : Que reste-t-il de nos amours / - Et maintenant / - It had to be you / - Tender trap; -

(Enregistré en spectacle au Casino de Montréal au cours de l'hiver 2003)





Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault






Retour à l'index


/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\