Retour à l'index


Irvin Blais




Irvin Blais est né à l'Hopital de Maria en Gaspésie, le 12 septembre 1966. Il est issu de l’union de Gabriel Blais, fils d’Ernest Blais et Virginie Denis, et de Thérèse Laroque, fille de Armidas Laroque et de Florida Plusquelec.

L’enfance de Irvin a été marqué de plusieurs déménagements. Ainsi, ses premières années se sont déroulées à St-Jogues, petit village situé au nord de Paspébiac, puis sa famille résida, de 1970 à 1976, à St-Elzéard de Bonaventure où son père travaillait comme bûcheron.

En 1976, le père d’Irvin devint contremaître pour la construction d’une usine de boulettes de fer à Port-Cartier sur la Côte-Nord et y amena sa famille. C’est dans cette ville que, sans même connaître les rudiments de la musique, le tout jeune Irvin commença à chanter, en tentant de s’accompagner sur la guitare de Benoît Joseph, ex-résident de St-Jogues, lui aussi déménagé à Port-Cartier.

Le printemps 1977 ramena la famille Blais en Gaspésie, à Bonaventure. La même année, Irvin reçut sa première guitare pour son 11e anniversaire et son père lui apprit quelques accords.
Déjà bercé par les succès des vedettes country et western que sa mère affectionnait, Julie et les frères Duguay, Larry Robichaud et Simone Aubé, Marie King, Jerry & Johanne, Buck Owen, Merle Haggard et bien d’autres, il n’en fallait pas plus pour que la passion de la chanson et de la musique s’installe chez Irvin.

En 1979, le village anglophone d’Ear-Falls au nord-ouest de l’Ontario, devint la nouvelle demeure d’Irvin où son père travaillait à titre de contracteur en déboisement.
En six mois, Irvin maîtrisa la langue anglaise si bien, que les femmes des bûcherons provenant de Chicoutimi faisaient appel à lui afin de traduire leurs problèmes de santé au médecin local!

En 1980, un énorme incendie détruisit une grande partie de l’entreprise où travaillait le père d’Irvin et obligea la population du village à quitter les lieux. Celui-ci repartit donc vers la Gaspésie et s’établit alors à Matane.
C’est d’ailleurs à Matane, dans le cadre du Festival de la crevette, qu’Irvin chanta pour la première fois devant public à l’invitation d’un chanteur local, Patrick Gagné, auteur-compositeur de « Maman Chérie ». Irvin se produisit donc au Shack du Pêcheur, endroit où même Patrick Normand et son groupe avaient donné un spectacle.

En 1985, la famille déménagea à nouveau, cette fois à St-Siméon de Bonaventure. Irvin forma alors un groupe avec ses amis d’enfance de St-Elzéard: Tony Poirier, Jean-Luc Delarosby et Marc Poirier.
Le décès de ce dernier dû à la drogue, inspira d’ailleurs Irvin la chanson ''La Drogue''qui apparaît sur son album ''La Route des Baleines''.

À la suite de cette tragédie, Irvin partit pour Montréal où, parallèlement à son travail de gérant des matériaux pour RONA Deslormiers, il se produisit dans différents bars country-western de la région dont :
Chez Fernande, La Gaspésienne, La Brasserie Pie-IX, Le Bar-Salon Rachel, Le Quatre Roues, Le Bout du Quai et plusieurs autres.

En 1990, Irvin repart en Côte-Nord et s’établit à Sept-Îles.
Sa fille aînée, Shanna, y voit le jour le 8 août 1993, puis Valérie, le 3 août 1994.

C’est en avril 1996 qu’Irvin rencontre Michèle C. Pinet qui devient sa conjointe et partenaire.
Propriétaires d’un bar avec salle de danse et de réception, ils y produisent des spectacles country dont ceux de Albert Babin Le Cow-boy des Îles, Honoré Godbout, Jean-Rock Cummings, Paul Dwayne, Julie Daraîche et Conrad Stéphan.

En 2003, grâce à la collaboration du producteur André Proulx, Irvin lance son premier album country aux accents gaspésiens,
La Route des Baleines qui a été fort bien accueilli par plusieurs radios québécoises particulièrement en Gaspésie, Mauricie, Lanaudière, Abitibi, Côte-Nord ainsi qu’au Saguenay et aux Îles-de-la-Madeleine.

L’album a été tout aussi bien reçu au Nouveau-Brunswick où est située sa maison de distribution : Distribution Plages Ltée ( www.plages.net ).
Au fil de sa carrière, Irvin s’est produit dans de nombreux festivals où ses prestations ont été très appréciées: Cowansville, Rougement, l’Érablière le Chalumeau, St-Félix-de-Valois, Shawinigan, Louisville, Longueuil, Daveluyville, Newport, etc.
Il a aussi participé à l’émission de télé Via Country, animée par Viateur Caron et diffusée par Cogéco Trois-Rivières.
Pour l’Amour du Country animé par nul autre que M. Patrick Norman.

Irvin est auteur compositeur interprète de 4 Albums a saveur Country à l’accent Gaspésien et Acadien.
-La Route des Baleines, sorti en 2003
-Chérie j’t’aime, sortie 2006
-Party du Temps des Fêtes, sortie en 2006
-L’Bum (Mon p’tit gars), sortie en 2008


Discographie





Chérie je t'aime (2006)

Une bouteille pleine - T'as rien compris - Pardon maman -

Mèle to'é donc d'tes affaires - L'chantier - L'grand -

C'est Michèle - J'suis seul j'ai pas d'av'nir - Coeur de camioneur -

C't'un beau party - Chérie j't'aime -





L'bum (mon p'tit gars 2008)

Si tu l'aimes - Qui est-elle - L'Bum (mon p'tit gars) -

Toujours le même frisson - Problème de boisson - Mon p'tit creton -

Gaspésie - Y a déja 40 ans - Mon p'tit village -

Ta robe de mariée - Mon p'tit Papa d'amour - Marie-Neige -





Mon Père (2009)

Ils parlent de nous - La foère au camp - Maman -

Mon père - Tu m'as menti - Toi chère -

Acadie Gaspésie (avec Paul Dwayne) - Beach party - L'Outaouais -

Ma jolie - Dis moi pourquoi - Pour toi mon amour -





Ça pas de bon sens (2011)

Est-ce trop tard - La 175 nord - Peut être -

L'temps d'la chasse - J'm'ennuie de toi - Mon bel amour -

Ça pas de bon sens - Mon garçon - Merci madame Julie -

Pardonne-moi - Sans savoir - L'alcoolisme -





Elle (13 novembre 2012)

Je n'viendrai pu Juste entendre ton coeur Loin de chez nous

Papa papy d'amour Nos bobos On s'parle même pu

Oui je t'aime Une mère

Elle L'Abitibi







Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault






Retour à l'index


/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\