Retour à l'index


Azzouza, Khalida




Khalida AzzouzaBercée depuis sa plus tendre enfance par la musique arabo-andalouse et la voix de sa mère chantant toute la journée en arabe, espagnol et en français, Khalida fut imprégnée toute petite de cette chaleur musicale qui flotte sur la Méditerranée. Voila déjà dix ans qu'elle chanta pour la dernière fois en public à Alger à la Salle Ibn Khaldoun sous la direction du réputé professeur et compositeur Rabah Kadem dont elle fut l'élève pendant 4 ans.

Sa voix naturelle et authentique surprend par l'intimité et le plaisir déroutant qu'elle transmet si simplement. Son répertoire de toutes les couleurs de l'Algérie, s'étend de l'Oranie chaleureuse de sa mère à l'immensité du Sahara paternel. Passant du Chaabi au Hawzi, de Fayrouz à Om Kalthoum, de Léo Ferré à Aznavour... au chant mythique Amazigh, l'émotion de sa voix vous entraîne dans un voyage porté par le souffle du Sud.

Khalida prépare actuellement un album accompagnée au piano par Philippe Noireaut, jazzman accompli qui a notamment travaillé avec Claude Nougaro et Serge Reggiani en France et avec Renée Claude, Gilles Vigneault et Linda Racine au Québec. Avec la participation du virtuose Carmen Piculeata au violon, ce trio Algérie-France-Roumanie cuisine en ce moment une douzaine de titres dont l'authenticité de coeur et d'âme vous fera frémir d'émotion.

Le premier qui m'a parlé de Khalida c'est l'auteur Roger Tabra qui a travaillé avec plusieurs grosses pointures québécoises. Dès que l'album de Khalida sortira, on en parlera c'est sûr.


Reportages QuebecPop
Site Myspace Music
Site Web Officiel



Discographie


Discographie non disponible





Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault





Retour à l'index