Retour à l'index


Aut'Chose




AutchoseEn 1974, c'est la rencontre entre le poète des villes Lucien Francoeur (voix) et le compositeur Pierre A. Gauthier (guitare). Le premier fait de la poésie Rock & Roll, le second fait de la musique Rock & Roll.

C'est l'idée de départ du groupe Aut'Chose. Se joignent à eux, le bassiste Michel "Mick" Gauthier, frère de Pierre, le batteur Jacques Lalumière et le guitariste Jacques Racine. Au fil des années, la liste des musiciens sera régulièrement modifiée, avec l'arrivée de François Lebarbé (batterie 1975), Jean-Paul Harnois (batterie 1976) et Jean-François St-Georges (claviers 1975), entre autres.

Aut'Chose, c'est la poésie de ruelle de Francoeur sur les musiques rock de Gauthier. Les paroles sont dites et non chantées, ce qui en fait un peu l'ancêtre du rap. Ils traitent de sujets durs, avec les mots appropriés, ce que l'on appellera de la "poésie urbaine". Certaines des chansons sont dignes de mention, notons: J't'aime pis j't'en veux, Hey You Woman (une reprise de la chanson de Michel Polnaref) , Prends Une Chance Avec Moé, Nancy Beaudoin, Blue Jeans Sur la Plage (une reprise de la chanson des Houlops)...etc.

En 1975, le groupe fait une tournée avec Offenbach, projet qui s'est terminé à la Place des Arts, l'une des premières fois où des 'rockers' ont joué dans cette fameuse salle. Je me souviens de commentaires de Francoeur (ou serait-ce Gerry Boulet) comme quoi le match était parfait: se mariaient ensemble, l'espace d'une série de spectacles, les deux groupes qui faisaient du rock québécois en français. Ils ont aussi participé à la Chant'Aout (été 75) où ils ont partagé la scène avec Offenbach, Pagliaro et Jacques Blais devant 40,000 spectateurs.

En 1976, Lucien Francoeur et Pierre Gauthier ne voient plus les choses de la même manière, Pierre quitte donc Aut'Chose fonder le groupe Eclipse. Lucien continue le groupe pendant un certain temps alors que la majorité des compositions sont assurées par Jacques Racine. Éventuellement, Francoeur travaillera sous son propre nom et son premier album solo s'intitulera Aut'Chose.

En 2001, soit presque 25 ans après la dissolution du groupe, les deux membres fondateurs reprennent le flambeau, Francoeur et Gauthier nous offrent un superbe album intitulé Dans la Jungle des Villes avec, entre autres, "Maraudeur" un puissant rock qui nous rappelle les meilleurs moments du style Francoeur/Gauthier. J'aime aussi beaucoup "L'Été Reggae", "Rêvons Ensemble" qui nous rappelle "Blue Jeans Sur La Plage", et plusieurs autres titres. On a droit à la version Aut'Chose du "Café Rimbaud", le numéro 6, et à "2000 Années-Lumière d'ici", un poème de Claudine Bertrand récité de belle façon par Alexie Gauthier (la fille de Pierre).

Sur cet album, on note la présence d'une artiste à découvrir, "Elizabeth Diaga", ainsi que d'une excellente chanteuse québécoise d'origine portugaise, "São" dont j'apprécie beaucoup le travail. Je notais à Pierre Gauthier la ressemblance entre le son de la guitare dans la chanson "Rêvons Ensemble", et la musique des Jaguars. Eh bien j'aurais dû y penser, c'est Jean-Guy (Arthur) Cossette, le leader de ces mêmes Jaguars, qui joue sur le morceau, en compagnie de Guylaine Maroist du même groupe. Pour cette mouture 2001, les musiciens de l'album sont: Daniel Lapierre (claviers, voix), Richard Allard (guitare), Stéphane St-Germain (basse) et Isabelle Allard (batterie, percussions, ex-Hou-Lops).

Quatre ans après ce retour que j'ai fort apprécié, Francoeur et Gauthier voguent à nouveau dans des univers différents et Lucien recrute un groupe de musiciens parmi ce qui se fait de plus rock au Québec, Jacques Racine (guitare), Denis D'Amour (guitare), Vincent Peake (basse et percussions), Joe Evil (claviers) et Michel Langevin (batterie et percussions). Deux membres de Voïvod, un de Groovy Aardvark et un autre de Grimskunk, Francoeur a choisi un dream team du rock québécois.

Reprenant une grande partie des tubes du groupe tels qu'on les a connus dans les années 70, les musique et arrangements ont été actualisés, les textes sont restés les même et il est surprenant de constater que la poésie urbaine de Francoeur est toujours d'actualité. Selon le dossier de presse de l'album, on parle de rock pur, de métal progressif et d'acid texte pour créer un nouveau bréviaire du "stoner rock" québécois.

Autres reportages QuébecPop

Site Web Officiel de Lucien Francoeur



Discographie





Prends une chance avec moi (1974 - réedité en 1991)

Chanson d'épouvante - Ch't'aime pi ch't'en veux - Pousse pas ta luck ok bébé -

Le theme du Godfather - Interlude05 - Le freak de Montréal -

Prend une chance avec moé - Tu t'en rappelles-tu - Hey you woman -

Devant le miroir - La vie weston - Bar-B-Q lady -





Une nuit comme une autre (1975)

Nancy Beaudoin - Vancouver, une nuit comme une autre - Ambulance Francoeur -

Blue jeans sur la plage - Sexe fiction - Comme à radio -

Hit and run - Une saison en enfer -







Le cauchemar Américain (1976)

Les pays d'en haut - En arrière du micro - 24 heures par jour -

Hollywood en plywood - Le p'tit gros -

Beau bummage - Belle grande blanche -







Dans la jungle des villes (2001)

J'ai rêvé New-York - Chef menteur highway - A 2000 années-lumière d'ici -

Café Rimbaud - Comme moi je t'aime - Dernières nouvelles -

Embargo sans tendresse - La bonne chanson - L'été reggae -

Maraudeur - Ne cherche rien - Rai de bas-fond -

Revolution - Rêvons ensemble - Stone canyon road -








Recherchiste: Jean-Marie Tremblay
Conception: Gilles Dussault





Retour à l'index